Posts tagged ‘voyages’

1 juillet 2017

En 2017, passez à l’ouest !

par rooibos

Tous les amoureux de la Bretagne le savent et l’attendent avec impatience depuis bien longtemps, cet été la LGV en direction de la Bretagne est inaugurée, permettant d’enfin raccourcir les distances entre Paris (notamment) et la pointe bretonne. À partir de demain, 2 juillet 2017, en 1h30 (oui, 1h30 !), l’odeur des embruns et les cheveux aux vents s’offrent enfin à vous, fini la pollution et la grisaille (bon, pour la grisaille, amoureux de la Bretagne, amoureux du gris ; oui mais moutonné cette fois-ci et surtout très alterné). Bref.

Tout un tas de bonnes choses qui vous feront passer un bon séjour en terre bretonne.

À cette occasion, une campagne publicitaire emmenée par un slogan clair et efficace, Passez à l’ouest !passezalouest.bzh – nous a rappelé tous les bons côtés de notre chère région (qu’elle soit natale ou d’adoption. Dans la série allez, on est tous bretons tant qu’on l’aime).

Des visuels sont apparus en début d’année et chacun a pu s’approprier cette ligne publicitaire pour faire connaître au plus grand nombre les nombreux atouts de la région et donner envie de profiter de la proximité géographique toute nouvelle permise par les dernières avancées technologiques ferroviaires. Car le train c’est aussi s’installer confortablement tout en se laissant guider et voir les paysages défiler et changer tout en approchant de la destination. Personnellement, si j’avais le choix je crois que ce serait un de mes moyens de transports favoris, pas de stress corporel comme dans l’avion, et des kilomètres avalés “tous seuls” bien plus tranquillement qu’en voiture. Enfin voilà. Voici donc un petit florilège des visuels qui m’ont le plus plu, sachant qu’il en existe désormais un très grand nombre (on approche le millier ! L’inspiration a été au rendez-vous !) comme on a pu le voir au fil des mois via le hashtag #passezalouest.

Aller, c’est parti pour la visite guidée made in bzh, avec les pauses au ravitaillement règlementaires bien sûr (option beurre salé) :

Perros-Guirec_tw

Douarnenez-Kouign_amann_tw

LaTrinitaine-Madeleine_tw

LaTrinitaine-sablés_tw

Sans oublier les retours aux couloirs du métro parisien, aux origines de la Bretagne avec la Bretagne historique ou encore à son savoir-faire dans le domaine textile :

marché_aux_puces

Guérande-moulin

Quimper-textile_tw

station_opéra

Et pour terminer ce voyage top-chrono retour aux sources, le bout du bout, nous y voici, le tout nouveau téléphérique urbain brestois !!

Brest-téléphérique

passezalouest_bzh

Alors, vous attendez quoi pour passer à l’ouest ? – bon voyage – bon vent !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
2 janvier 2017

2017 – s’offrir le monde

par rooibos

soffrir_2017

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , ,
29 mai 2016

Happy 8!

par rooibos

Nous re-voici 3 ans plus tard pour fêter les 8 ans du blog. Nouvelle destination à découvrir où nous étions en 2007, toujours avant l’existence du blog. Un lieu où l’on se dit que les histoires racontées dans les livres existent bien, lorsque l’imagination et le réel se rejoignent.

Balcon_Photo-souvenir_2007

À vous de jouer !

IMG_2873

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , , ,
8 mai 2016

Paris et ses grands boulevards

par rooibos

Non je ne suis pas 100% bretonne au beurre salé, les galettes de pétroles qu’a déversé l’Amoco Cadiz sur les plages du Finistère nord m’ont également nourrie. Mais pas seulement, “métisse” moitié parigote version banlieusarde, autant dire que moi-même de nouveau émigrée hors de France j’ai pris de plein fouet les événements de 2015 passés à Paris ou même encore à Bruxelles en 2016.

Paris_Gal_Gaulle

À l’occasion d’un nouveau passage (éclair) par cette ville que tout le monde soit-disant admire et fait au final tout pour détruire, nous avons cette fois arpenté ses grands boulevards. De l’aéroport Roissy-CDG, direction RER B puis arrivés gare du Nord, nous avions choisi notre hôtel non loin de là, permettant de faire un tour d’1h30 sous un petit crachin qui a rendu notre visite comme l’imagine le pauvre touriste de base qui n’a jamais osé décoller de son écran de télé, so romantic. Enfin à la fin on était content de pouvoir enlever nos chaussures pour faire sécher nos chaussettes dans l’avion. Paris, capitale de la mode. Et du glamour.

Longeant le boulevard de Italiens (non loin de là : le musée Grévin), nous arrivons sur l’Opéra, puis plus loin l’Olympia, nous tournons rue de Caumartin direction Printemps Haussmann, puis Galeries Lafayette dans le boulevard Haussmann. De là, nous empruntons la rue la Fayette et remontons toute la rue jusqu’au boulevard Magenta, que nous traversons pour rejoindre la gare du Nord.

Paris_gds_boulevards

Sur le parcours, que des choses dont le nom nous parle, évidemment il faut avoir un minimum de culture (française notamment), mais il suffit d’ouvrir les yeux et de regarder tout ce qui s’offre à nous. Beautés architecturales, témoignages ancestraux du Paris d’antan. Il suffit de s’imprégner du lieu. Cela suffirait un minimum à casser les préjugés pitoyables qui circulent dans notre dos, si ceux qui les véhiculent voulaient simplement se donner la peine de mettre un pied devant l’autre. Mais c’est tellement plus facile de se placer du côté des donneurs de leçon, plutôt que de se remettre en question. Démolir plus que construire. Chacun son camp donc.

Itineraire

Arrivée sur l’Opéra :

Opéra

Puis retour à la gare du Nord :

Gare du Nord

De notre côté, nous n’avons pas eu le temps de faire une session shopping, préférant faire le plein de culture. Toujours autant nécessaire pour lutter au quotidien.

 

Pour ceux qui sont également intéressés à nourrir leur esprit plus qu’à vider leur porte-feuille, voici le résumé de nos visites parisiennes, dans le centre ou en région parisienne (sorti de la tour Eiffel et du Moulin Rouge de Pigalle il y a 2-3 autres petits trucs à voir – SCOOP !!):

– le quartier si authentique de Montmartre et la basilique du Sacré-Cœur, la place du Tertre et ses artistes (Amélie Poulain si tu nous regardes !)

– l’île de la cité – Notre-Dame, la conciergerie, l’hôtel de ville

– la Place de l’Étoile avec l’arc de triomphe, l’avenue des Champs-Élysées (coucou Jo !), grand palais, petit palais, pont Alexandre III, les Invalides, le champs de Mars, la tour Eiffel (ah ben enfin là-voilà ! Attention alerte attrape-touristes niveau 3, faut ce qu’il faut !), le Trocadéro.

– la place de la Concorde avec son obélisque ramené d’Égypte, le jardin des Tuileries donnant sur le musée du Louvre (compter une semaine non-stop pour tout voir – MI-NI-MUM !! avec baskets aux pieds), la place Vendôme (heum, no comment)

– le jardin des plantes, le quartier latin, Panthéon, le jardin du Luxembourg

– le château de Versailles (côté jardin et intérieur)

– le château de Chantilly (attention encore : pas très bon pour la ligne)

– la cité de la Villette (histoire de se rappeler que 1+1 font 2)

Eurodisney parc Astérix and co en périphérie une fois que notre cerveau est sur le point d’exploser. Auvers-sur-Oise pour les plus artistes d’entre vous.

Auvers-sur-Oise

Pour plus d’info, n’hésitez pas à cliquer ici ou là sur le blog, ou même, soyons fou, sur in-ter-net.

Bref, pour tous ceux qui étaient plus occupés à fixer les cases à cocher en cours d’histoire ou de géo ca devrait remettre un tout petit peu à niveau, mais ne vous attendez pas à des miracles non plus, Paris ne s’est pas fait en un jour !

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 avril 2016

Rendez-vous …

par rooibos

Dans une contrée lointaine, un pays aux paysages verdoyants, vallonnés, à la nature préservée et habitée par un peuple tellement humble et incroyablement respectueux de cette nature magnifique qui leur offre un cadre de vie inégalable. Malheureusement encore si méconnue, mais ayant tant à donner : c’est le moment de partir tous ensemble à la découverte de cette magnifique région dont le nom est pourtant sur toutes les lèvres, j’ai nommé … la Biermanie !

Pour y accéder, il faudra être prêt à tous les sacrifices mais une fois arrivé dans ce paradis sur terre, au milieu de ces forêts foisonnantes, vous ne le regretterez pas. Des paysages à couper le souffle, une nature toujours clémente et tellement riche, si prometteuse. Et bien sûr, ne l’oublions pas, une population indigène si accueillante, toujours bienveillante qui vous fera avoir les larmes aux yeux en repartant tant vous vous y serez attachés. Mais passons cela et revenons à notre visite de ces lieux enchanteresques. Vous serez accueillis comme il se doit par une gentille autochtone au doux nom de Johanna, ne vous laissez pas effrayer, cette contrée reculée et difficile d’accès n’autorise que très peu de visiteurs donc la population locale n’a que peu l’habitude des étrangers. Après quelque temps vous verrez, elle ne vous lâchera plus tellement elle se sera attachée à vous et fera tout pour votre bien-être :

Develey_2014_wild

Dès votre arrivée une fête sera organisée pour vous présenter à toute la communauté, fête célébrant la boisson locale qui a donné son nom à ce pays envoûtant : la Bier. Cette fête s’appelle la Frühlingsfest. Vous y serez accompagnés des autres congénères et vous y passez une bonne partie de la journée, attablés tous ensemble et partageant des moments simples autour de cette boisson mythique qu’est la Bier. Comme souvent dans ce cas, la communication sera des plus hasardeuses mais parfois de simples gestes ou regards, au mieux des mots saisis au vol vous permettront de vous intégrer parmi cette communauté si surprenante aux traditions ancestrales. Voici le mini-lexique que je vous transmets précautionneusement tant mon immersion dans ce terrain on peut bien dire hostile a été semé d’embûches. Prenez-en soin et tâchez ainsi de continuer à honorer ces lieux sacrés.

lexique_Biermanie

Si vous en avez l’occasion, vous pourrez même ponctuer vos expressions d’un verstehst? appuyé pour vous assurer que votre interlocuteur est du même avis que vous. Lors que vous quitterez cette contrée peuplée de 13 millions d’habitants appelés Madl pour les filles et Buam pour les garçons, vous serez salués tout simplement d’un pfiat di/euch [Gott] (“behüt dich/euch Gott!”), prononcé firti/firt euch (ou aussi: für dich) pour vous souhaiter le meilleur. Vous repartirez alors émerveillés et heureux de rentrer, des souvenirs incroyables plein la tête. Profitez bien de votre séjour qui sera je l’espère tout autant inoubliable et riche en émotions.

Auf gehts Madl und Buam!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes :
%d blogueurs aiment cette page :