Posts tagged ‘photo’

25 décembre 2019

YTT – Yoga Teacher Training en ligne

par rooibos

Comme je le disais précédemment j’ai commencé à approfondir un peu ma pratique du yoga récemment, après avoir testé pas mal de choses et d’autres. Je connaissais jusque-là uniquement les 18 postures de wii fitplus, ce qui est finalement déjà un plutôt bon début, mais j’ai refait cet enchaînement ensuite sans le jeu plusieurs fois, avant de chercher d’autres possibilités de pratique du yoga. Je suis donc encore une fois tombée sur une application web très bien faite qui permet de combiner une partie théorique personnelle si on le souhaite, en cherchant le nom des postures effectuées dans les programmes proposés et en notant les enchaînements. Assez vite je me suis donc retrouvée à faire du yoga tous les jours et en notant les postures de la séance ensuite en français, anglais et sanscrit (langue indienne, aux origines du yoga). Déjà je peux dire que je connais cette culture par différents collègues que j’ai assez longtemps côtoyés à Munich, j’ai également suivi les YTT Yoga Teacher Training de différentes blogueuses connues comme KnitSpirit par exemple. Donc tout cela est une première approche de l’apprentissage du yoga. L’année dernière j’ai également confectionné mon premier mâlâ, chapelet tibétain (entre temps déjà usé et que je compte donc refaire). Mais tout ceci peut se trouver facilement sur internet, avec aussi le matériel pour pratiquer par exemple chez Baya France ou encore Decathlon tout simplement. En tout cas j’essaie de suivre l’idée du YTT à l’indienne sur un mois, à 200h de yoga, comme le propose Keep Yoga (Keep Trainer), avec un système de points gagnés à chaque ouverture journalière de l’appli (tout en me basant sur ce que j’ai vu et compris de la formation parisienne sur 9 mois avec un week-end par mois de l’EFV). Les niveaux de yoga vont de Y1 (Y2 30 min.) à Y10 (10000 min. soit 166h exactement, je prévois un an pour arriver à ce niveau en continuant comme ça… Donc à voir !) en doublant à chaque fois le temps de pratique total du yoga pour changer de niveau. Pour le moment après 15 jours, je suis à Y5 pour 6h20 de pratique. Et c’est vrai qu’on commence déjà à sentir une baisse de motivation (après les premiers jours un peu délicats à devoir gérer les tensions encore sensibles dans les muscles avant la séance suivante) de devoir pratiquer tous les jours quasiment non-stop. Mais c’est comme toute formation un peu prolongée. Surtout dans une autre culture, ou langue. Car l’appli est en anglais, personnellement ça me va plutôt bien, on s’imagine plus facilement dans un autre contexte je trouve et je pense qu’au bout d’un moment avec l’image on comprend quoiqu’il arrive car le vocabulaire est toujours le même finalement. J’avais déjà acheté le pack méditation de chez Baya France au début de mes changements d’activité, donc mars 2018, comprenant le coussin de méditation (zafu) et une bougie, donc là ça m’est bien utile, surtout pour le premier programme que j’ai fait Stress Relief sur 7 jours (tracké sur Garmin Connect toujours via ma montre fitness vivosmart 4). Les séances se calent dans le calendrier une fois le programme activé donc on ne risque pas de l’oublier (on peut décaler une séance jusqu’à 3 jours), envoi de notifications… Avec les playlists Spotify de Baya France, même encore après la séance par exemple on est encore dans l’ambiance zen ! Et comme c’est l’hiver le temps est plutôt propice à l’allumage de bougies en soirée par exemple. Même si dernièrement j’ai décalé les séances à la fin de matinée. Donc voilà, je me suis déjà relancée dans un nouvelle apprentissage de fond, après la guitare il y a 2 ans bientôt. J’avoue que là mes journées sont bien remplies, même si ça reste sans réelle attente d’objectif officiel on va dire… En tout cas mon carnet de programmes et postures de yoga se remplit bien, donc à un moment là aussi je retranscrirai le tout sur le blog. De toute façon j’ai toujours eu besoin de passer par l’écrit pour mémoriser de nouvelles connaissances ou méthodes de travail, donc je continue… Et ensuite ça peut permettre de se détacher de l’appli progressivement, sans faire non plus forcément de réel effort de mémorisation du coup… Entre les mouvements effectués et la recherche théorique, les nuits permettent d’assimiler le tout. Mais c’est un stage de yoga donc prévoir une bonne implication ou plus d’étalement des séances sinon !

Le plus est aussi que c’est une activité sportive douce, pratiquable quotidiennement, ou que l’on soit je crois, avec au moins une serviette de bain ou autre en support.

Namaste

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 novembre 2019

L’aéro pour les vraiment très nuls

par rooibos

Et toujours un retour aux bercailles, l’occasion de s’offrir un petit passage en soufflerie Air France (test grandeur réelle… Non mais non on fait pas ça ! Passagers hamsters, ben si ! Casse ton entretien Snecma-Safran comme tu peux)

En tout cas petites révisions d’aéro (-nautique / -dynamique) en pleine tempête hivernale Amélie (alors quelle heure où ?!) ⚓⛵ Rien de tel qu’une bonne observation pour le savoir…

Plus -ici-

Bon atterrissage à Munich city life (avec Air France 🍪 ) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 septembre 2019

Blogueuse pro – 2 ans après, le bilan

par rooibos

Blogueuse pro ça veut plus ou moins tout et rien dire mais comme je ne sais toujours pas quoi répondre lorsqu’on me demande quel est mon travail, il faudra bien que je m’y fasse. Ça ne veut rien dire car 1 ce n’est absolument pas ma formation 2 j’ai commencé le blogging il y a 10 ans sur mon temps libre 3 je ne suis (toujours) pas payée pour tout ce temps passé maintenant uniquement qu’à ça. Et puis en effet lorsqu’on prononce ce mot on sent toujours une certaine forme de mépris, face à un journaliste ou pas. Pour moi c’est de la jalousie, une idée de liberté enviée, rêvée. Car passer tout son temps à quelque-chose amène forcément aux mêmes obligations et sentiments que lorsqu’on a un travail plus classique. Donc voilà pourquoi cela change tout de passer au statut de blogueur/blogueuse pro.

Cette fois les stats ne sont pas juste importants pour avoir envie de continuer à s’exprimer, mais pour ma part au départ, trouver un intérêt à faire ce que je fais au quotidien. La direction du blog est toujours restée la même ces 2 années, mêmes thèmes abordés, mais surtout j’ai colonisé toute la toile et tous les supports proposés. Si je n’avais pas eu ma formation initiale et mes 15 années d’expérience à l’étranger en tant qu’ingénieure je ne pense sérieusement pas que j’aurais été capable d’arriver à ça avec aussi peu de moyens (financiers et autres), mais c’est possible ! Je n’ai pas vraiment eu le choix et je trouve vraiment dommage que personne ne prenne ses responsabilités en me payant (notamment) pour ce que je rapporte en termes de vues sur internet. Surtout dans le contexte actuel. Mais moi j’y peux rien.

Ça fait longtemps que je ne me focalise plus du tout sur les stats mais parfois les chiffres vous sautent aux yeux alors je pense que c’est le bon moment pour en parler, avec les statistiques de mon compte principal sur Instagram, qui est devenu comme pour beaucoup d’autres mon journal de bord quotidien. Le blog reste la pierre centrale mais moins mobile, même si pour moi il reste indispensable.

Décodage de la terminologie employée sur Instagram pour l’analyse des statistiques, ça s’est pas mal enrichi dernièrement de ce côté-là aussi on dirait…

Mes dernières stories commencent à atteindre des scores de vues assez impressionnants en peu de temps je trouve ! (effet domino). Évidemment avec l’été et les mois qui passent, à un moment je commence à avoir abordé tous les sujets (même plusieurs fois parfois) notamment les trucs de filles les plus basiques… Ça peut aider, je ne sais pas !

Satistiques des publications et des stories visibles à part. (le mode stories n’existe que depuis 2018 en gros et je pense que ça a bien boosté l’ensemble avec la possibilité de filmer – tout en plombant les mémoires des smartphones des instagrameurs …)

Chiffres statistiques plus généraux de vues du compte.

Analyse de l’activité selon les jours de la semaine. Le week-end est logiquement bien plus dynamique en termes de vues (le mercredi sinon se repère aussi légèrement hashtag moi aussi je m’occupe des bébés pigeons dans leur nid pour la 3ème ou 4ème fois cet été, et ça c’est pas rien !).

Analyse géographique et par tranche d’âge de l’audience du compte… Ça reste assez jeune.

Majorité de mon audimat masculine (qui dort plutôt entre miniuit et 6h du mat’…). Toujours assez logique.

Comme je publie en français, c’est en France qu’on me lit le plus. Heureusement l’Allemagne dont je parle beaucoup aussi est dans le top 5.

Un truc intéressant par contre c’est de voir que la tranche d’âge au-dessus de 35 ans est plus importante dans l’audimat féminin que masculin. Et quasiment égal à la proportion d’audimat au-dessus de 18 ans. Côté masculin ce sont les 18-35 ans les plus touchés par mes publications et stories (18-44 pour les femmes).

Je semble désormais rester bloquée sous la barre des 1000 abonnés mais sans compte on accède aussi aux publications, ce ne sont que des chiffres, mais ça compte toujours ! Alors Merci encore !

En espérant que cela ai pu aider certains dans la compréhension de l’ensemble. Créer des chiffres c’est bien mais c’est aussi important de prendre parfois un petit moment pour les analyser tranquillement (tiens ça me rappelle clairement les trucs de quand j’allais tous les jours dans le centre de Munich !!). C’est toujours intéressant de les avoir à disposition ce genre de statistiques (la plateforme de blog WordPress en fournit également).

À plus tard pour un billet moins analytique de nouveau !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 juillet 2019

La guitare en 6 mois – how to

par rooibos

Cela fait longtemps que je promets un billet sur l’apprentissage de la guitare, étant donné que ça a été l’activité principale de mon début d’année 2018, j’ai appris réellement 6 mois quasiment à temps plein, surtout les premiers mois (à l’exception des 2 semaines de JO d’hiver mi-février, me sentant déjà trop dans l’ambiance de performance technique personnelle à l’esprit national pour pouvoir publier un podcast comme j’avais commencé à le faire jusque-là, surtout que je débutais vraiment, temps consacré uniquement aux partitions en la matière, pause pour les bouts de doigts après les 3 semaines critiques).

Puis est arrivée la fête de la musique 2018 qu’au mois de janvier alors que je courais tout Munich pour pouvoir acheter la guitare débutant pas trop chère conseillée sur internet (ne sachant pas ce que ça donnerait, même si j’avais depuis la prépa l’idée d’apprendre la guitare et que le frapadingue recyclé de la Marine dans une école de musique (bidon – comme toute école de musique – le rythme se ressent personnellement et ne s’apprend pas, encore moins avec quelqu’un.. L’éternel problème de l’enseignement – recalés du Bac 2019 ou autre bonjour !) comme directeur m’avait envoyé péter… les études ou la musique – Leck mich!! Mais bien sûr), je n’aurais jamais imaginé pouvoir faire de la sorte en podcast en direct (!) sur internet. Et une fois ça passé, même si ton entourage n’en a absolument rien à faire, te traite comme un chien par jalousie, là on a quand même envie de prendre une pause. En parallèle, tous ces mois, je me suis fait mon stage de guitare/musique perso. Lorsque t’es ingénieur tout le monde croit que toutes tes études ne servent à rien, seulement venant d’une famille comme la mienne ce n’est pas possible d’avoir ce diplôme sans implication comme tant d’autres. Et donc toutes mes années d’expérience professionnelle comme expatriée d’autant plus m’ont permis de me façonner mon programme sur mesure, c’est vraiment triste de voir comment les gens méprisent à un point les gens qui font tout pour s’en sortir alors qu’ils se sont fait bannir injustement après tant d’efforts. Étant seule dorénavant avec ma guitare au quotidien. Je pense que d’autres guitaristes parleront comme moi.

J’ai donc pendant ces mois d’hiver 2018 dû réinventer mon quotidien, matinée théorique et après-midi pratique à jouer les partitions préparées le matin ou précédemment. Au début je me suis restreinte à quelques partitions jouées assez souvent, de filles françaises principalement, en anglais ou français (15 jours sur 2 partitions). Rigueur habituelle qui rassure, permet de retrouver un rythme, se reconcentrant sur soi-même par obligation. Je savais déjà ce que je me devais à moi-même uniquement mais après tout ça on l’a collé au corps pour toujours. Un vrai artiste ne peut être que quelqu’un qui bosse sans jamais rien recevoir de personne à part de la haine. C’est mon avis.

La fin d’année 2018 j’ai continué à enrichir mon répertoire musical en partitions, chose qui nécessite également le travail de chant, heureusement nous sommes à une époque où la musique est très accessible sur internet, les clips, et donc ce travail sur les partitions, paroles et accords, passait aussi par l’entraînement au chant pour connaître le rythme, les subtilités parfois qu’ont utilisées les artistes. Les chansons connues, simples dans le nombre d’accord (souvent 4 minimum), étant plus faciles à reproduire, d’où ma plus grande facilité à suivre des filles artistes françaises. La culture commune se ressent. Les accords sont un second langage et en travaillant les partitions on comprend l’artiste, à chaque fois quelque-chose se passe. J’en ai souvent parlé sur les réseaux sociaux pour ceux qui m’ont suivie dès cette époque. Assez vite après la fête de la musique 2018 et l’arrêt du podcast devenu quotidien, ayant eu une activité informatique pendant de nombreuses années professionnellement ainsi que par la tenue de ce blog et autre, j’ai voulu également digitaliser les accords de guitare que j’avais rassemblé au fil des partitions travaillées. Pour continuer de le partager peut-être mais tout ça m’aide à chaque fois à faire le point, retravailler encore ça pour tout bien avoir en tête, méthodes de travail aquises depuis des années, elles s’imposent de nouveau quoiqu’il arrive. Ça y est, 6 mois après tu commences à devenir prof toi-même ! C’est vraiment dingue mais c’est ça. Pour ceux qui le veulent encore… On ne se change pas. Team glandouille ou Team on y go. Puis quelques billets sur le blog pour résumer tout ça en dehors du quotidien partagé sur instagram ou autre.

Un an après avoir débuté j’ai commencé à numériser mes partitions (66 partitions au total aujourd’hui, presque toutes jouées), avec la publication des accords de guitare (75 accords dont un en double) que j’avais préparé à partir de l’été 2018. Et j’ai même pu m’en servir récemment pour faire jouer le morceau au piano. Prof de musique version Kindergarten on y croit !! Magique, ça a marché comme sur des roulettes. (merci Louane !😘). Voilà je crois que j’ai fait le tour de mon expérience, pas si simple, en soi ça va, mais l’enfer c’est…

Dorénavant comme pour le vélo, ma vitesse de jeu est restée la même qu’en juin dernier (2018), je continue de piocher dans ma liste de partitions, à l’enrichir. #noplp #955charivari 🎸🎶🎙📻 Au début les pauses étaient plus compliquées à gérer, le côté mental/cérébral perdait son entraînement, mais assez vite, en fin d’année je dirais, en replaçant la musique à une place moins prépondérante et en reprenant la guitare aussi après une très longue pause de 8 mois quasiment (interruption rapidement avec un petit test chez un ancien de l’école qui laissait sa guitare, cousine de la mienne en plus, même fabrication, prendre la poussière dans un coin, jeu/chant en duo vite acquis après quelques essais), on prend l’habitude de ce jeu mental de décodage des accords et chant tout en jouant. Plus la vidéo à gérer (test de jouer en live contribuant à acquérir encore de l’expérience, en parallèle de mon apprentissage de podcasteuse/instagrameuse à temps plein…). Donc oui si t’as fait Polytechnique ça peut aider. Ou pas. Comme d’habitude. 🎓

Je vous laisse après ce gros pavé avec la liste de mon matériel, mes différents liens, liste des partitions, originales et remodelées, numérisées (22 déjà actuellement), les accords qui dorénavant sont au complet depuis pas mal de temps maintenant (c’est pas plus mal, les barrés sont toujours les plus compliqués, on les apprivoise aussi, la main s’assouplit, au début pour les accords moins faciles que les tous premiers accords de base (ce qui permet de les différencier facilement dans l’apprentissage), je me souviens avoir dû prendre mes doigts de la main gauche avec ma main droite pour venir les placer sur les bonnes cordes, truc de malade mais pour des mains de fille – la parité va encore en prendre un bon coup – parfois les écarts entre les points de pression d’un même accord sont un peu trop éloignés au prime abord, mais assez vite ça va ensuite tout seul, promis ! #yogadesmains).

À la suite de ce billet je publierai également 2 billets comprenant la liste des CHANSONS/PARTITIONS avec liens vers la partition originale et/ou paroles/clip à 3,5 mois (36) puis à partir de 4 mois de nouveau. En 2019 pour le moment le podcast est plus aléatoire, j’ai joué pour la fête de la musique en live de nouveau, mais en plus de ce gros travail de numérisation j’ai tout de même préparé jusque-là 12 partitions (8 podcasts – gala de mon école en février dernier, on se sent un tout petit peu moins seul dans cette aventure un peu folle), histoire de continuer à s’entraîner avec de nouveaux morceaux, dorénavant il n’y a plus que la pratique qui compte mais je ne force pas… J’entretiens simplement. Beaucoup travaillé en musique globalement donc il est temps de reprendre d’autres activités comme… le crochet par exemple (rien à voir?!). Il faut savoir dire stop parfois. Ça peut se faire naturellement.

J’ai donc rassemblé sur un drive dédié (qui continuera à être enrichi à l’occasion comme je le mentionne au moment venu sur le compte instagram de Margot La Fée généralement) :

drive Margot printables partitions guitare

▶▶ Rythmes musicaux

▶▶▶ Diagrammes accords guitare

Podcast guitare Youtube Margot La Fée

*Une seule chose à retenir pour ne rien rater de toute ma musique #musicbyLFC*

Courage and stay strong! 🎶

– matériel musical – JustMusic am OEZ Hanauerstr. 91a 80993 München (180,59€) (13.01.2018)

  • Guitare Yamaha C40M Matt Fichte/Meranti CG Serie 129€

  • Capodestre Dunlop 14FD Professional Klassik-Guitare Flat 9,70€

  • Tonträger TG25C/GB Konzert-Guitarren Gigbag Schwarz/Grau 36,90€

  • Boss BPK-12-ST Flec 12er Pack thin shell celluloïd Picks 4,99€ (pas vraiment utilisé, juste pour s’entraîner sur la méthode de guitare au tout début avant les partitions propres)

Sarl Mercier Musique 7-9, rue Amiral Linois 29200 Brest (été 2000)

  • Accordeur Yamaha YT-150 25€

  • Méthode ma première guitare Thierry Vaillot – Patrick Larbier HLMusic (même là j’y ai vu des erreurs « mathématiques » dans les accords on va dire, c’est pour ça que les écoles de musiques… Attention attention, recouper les sources ou laisser faire votre instinct au bout d’un moment, fiez vous aux artistes qui vendent des milliards de disques plutôt par exemple, ça paraît évident quand on y pense, et pourtant ! …)

matériel digital/sources

  • pour les tablatures/chords/partitions

tabs.ultimate-guitar.com/tab

boiteachansons.net/Partitions

m.easyzic.com/partitions-tablatures

partoch.com/tablature

chordify.net/chords

  • Paroles

paroles2chansons.lemonde.fr/

paroles.net

youtu.be

  • Accords

accordsguitare.com

Ou la débrouille/feeling pour la pioche sur Google dans des accords traditionnels celtiques ou autre parfois !

Bilans précédents sur le blog :

bonne année 2018

création d’une cagnotte en ligne : pot commun Margot La Fée 🍯📽

fête de la musique 2018

🎼À suivre: Listes chansons et accords guitare

matériel pour le podcast – à suivre… #staytuned #enjoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

30 juin 2019

World wide knit in public day 2019 #wwkipday2019 📿🌍🌐

par rooibos

Le #wwkipday2019, j’en ai déjà parlé ici il y a plusieurs années. Cette année c’était le 8 juin dernier, et il y a quelques semaines je suis tombée sur le profil de @intheyarngarden et son #feelingofspringcal qui consistait à crocheter un tapis printanier, chemin de table, en coton et avec 4 coloris. Son CAL s’est déroulé sur 2 semaines avec 6 indices et au moins comme il a démarré en même temps que l’arrivée du printemps, on peut voir maintenant à quoi ressemble le tapis terminé ! Elle utilise du coton Järbo 8/4 #feelingofspringcal et comme j’ai déjà testé le coton Samba Müller que je peux me procurer très facilement (une filiale est à 2 pas de chez moi), j’ai regardé préalablement sur leur site ce que ça pouvait donner avec ce fil à la place, ainsi que les coloris possibles.

Le coton Järbo 8/4 est mercerisé, en 3 mm., 50 g. pour 170 m. (1 pelote). @intheyarngarden en utilise 6 pelotes pour le projet : 2 beige, 2 vert clair, 1 rose, 1 vert foncé (300g.).

Le coton Samba Müller lui est un coton classique, en 3,5 mm. / 4 mm., 50 g. pour 87 m. (1 pelote).

Là commence la petite pause récréative de math ! Accrochez-vous un peu pour ceux qui ont foiré le brevet des collèges !! Ou ceux que la canicule 2019 a deja mis ko. 😉

Pour pouvoir connaître les quantités de pelotes de coton nécessaires pour le projet avec un autre fil que celui du projet à l’origine, c’est tout simple (il faut néanmoins une calculatrice !!).

  • Projet original @intheyarngarden : 6 pelotes de coton Järbo 8/4 ie 6×170=1020 m. de fil au total

  • Projet avec le coton Samba Müller : pour avoir 1020m. de fil –> 1020/87=11,7 pelotes sont nécessaires soit pour garder la proportion originale avec 4 coloris comme une pelote de coton Samba Müller a une longueur de fil de 87m., soit environ la moitié de celle d’une Järbo 8/4, il faut donc 2 pelotes de coton Samba Müller pour 1 de coton Järbo. Soit 4-4-2-2 pelotes des 4 différents coloris (à choisir selon ses envies), ce qui fait bien un total de… 12 pelotes de coton Samba Müller (600g.) ! Le tapis risque par contre d’être un peu plus grand que l’original ! Tapis printanier de table 40 ✖ 100 cm 🌺🌷contre 32 ✖ 92 cm pour le tapis original de @intheyarngarden (taille du crochet 4-4,5 contre crochet 3). Mais c’est un chemin de table donc ça ne pose pas réellement de problèmes.

  • Pour avoir une autre comparaison, comme je suis plus habituée généralement aux fils Garnstudio, on peut utiliser pour ce projet le coton Paris, en 5 mm., 50g. pour 75 m. donc le calcul ci-dessus reste valable (13,6 pelotes au total), la maille de crochet sera encore un peu plus grande. 5-5-2-2 pelotes des 4 différents coloris (4,5-4,5-2,25-2,25 en fait si on calcule la longueur de fil par coloris), à adapter selon ce que vous pensez être le plus adapté !

Pour conclure, je me suis décidée pour les coloris suivants (déjà partagé en story facebook), que j’ai trouvés en rayon: natur, kiwi, lila, türkis (4-4-2-2 pelotes de chaque), crochet 4 mm., 2€ la pelote d’où 24 € au total de coton pour ce projet de tapis printanier. Le coton Paris par exemple est à 1,5€ la pelote, frais de port à rajouter à la commande, donc c’est plus affaire d’envie, de facilité pour se procurer le fil que de tarif finalement…

📒🔖📑 Tous mes projets DIY ici (toujours en cours d’actualisation): mes projets DIY #DIYbyLFC

Et tous mes projets crochet (également en cours d’actualisation) #LFCcrochet

D’autre part, voici ce que je viens d’ajouter dans ma nouvelle boutique #etsy : Hochet-anneau de dentition au crochet, oreilles de lapin #jouets #enfants #margotlafee

etsy.com shop MargotLaFee

etsy.com MargotLaFee hochet-anneau de dentition au crochet

Et sinon, comme l’a demandé récemment @happy_as_a_bee 🐝 en story sur instagram, question couture je peux également parler de mon apprentissage tout récent mais néanmoins assez diversifié. Après avoir vu différents modèles de projets couture ici ou là sur internet, instagram etc., j’ai téléchargé le patron de robe Alma de Louis Antoinette Paris, et même sans démarrer quoi que ce soit ça m’a permis de comprendre un peu la méthode avant d’acheter le tissu et de me lancer. Concrètement, voici les différents ouvrage que j’ai réalisé en couture :

Barrette noeud finie 5 x 3,5 cm

tissu 6 x 8 cm : plier le tissu en 2, endroit contre endroit, en rabattant les 2 extrémités au centre de façon à avoir un rectangle de 6 x 4 cm, couture au dos. Coudre les 2 bords haut et bas, retourner le noeud puis fermer la couture centrale au dos au point invisible. Serrer le tissu au centre avec un fil de nylon coloré. Inspiration @lilie.b_creations 🎀. Pour le premier essai (photo ci-dessous de la barrette portée) j’avais procédé plus simplement mais il faut absolument une symétrie à l’ouvrage pour obtenir un joli noeud bien arrondi sur les côtés une fois noué au centre.

On peut procéder exactement de la même façon pour réaliser un petit coussin déco ou un berlingot en décalant les 2 coutures opposées avant de retourner, à rembourrer par exemple pour faire un porte-clé ou autre…

Sur la même idée, on peut réaliser une petite trousse plate de dimensions souhaitées pour ranger des stylos, aiguilles à tricoter ou crochets, les barrettes et autres élastiques à cheveux, un petit porte-monnaie, etc.

Il suffit de rajouter un tissu, qui servira de doublure, de la même taille que le premier, coudre les 2 tissus endroit contre endroit bord à bord d’un côté avant les retourner pour réaliser l’ouverture centrale, puis procéder comme pour le noeud avant de retourner l’ouvrage et finir de coudre les 2 tissus entre eux, toujours par une couture invisible. Rajouter des boutonnières avec un cordon de tissu cousu d’un côté ou une fermeture éclair pour pouvoir fermer la trousse. Penser simplement que le tissu intérieur lors de la couture sera l’extérieur de la trousse !

Dans la même idée, on peut réaliser des chouchous pour cheveux avec un élastique rentré dans une bande de tissu, très simplement également, tuto sur Perles and co !

À la suite de ce petit test de couture à la main pour me faire à ces techniques un peu spécifiques, j’ai tenté le tuto de Perles and co de bouillotte sèche en noyaux de cerises, en forme de tête de chat brodée (patron décalqué directement de l’écran de la tablette donc plus petit que l’original : 12,5 x 11 cm, au final il tient dans la main, 10,5 x 9 cm). Il me restait du tissu acheté chez Self-tissus Brest, utilisé pour faire une jupe carrée, ma mère étant dans une club de couture depuis 2 ans, et j’avais du fil DMC à broder, mouliné spécial (Perles and co) et Anchor (mercerie-magasin de laine et tissu du coin). Et l’été dernier j’avais justement fait ma petite réserve de noyaux de cerises… J’ai utilisé 2 tissus assortis pour avoir le dessous du chat dans un tissu plus décoratif feuilles de palmier (celui de la barrette noeud), et le tissu à broder uni pour le dessus.

Prochain projet couture, une pochette à rabat en double gaze, tuto toujours de chez Perles and co et matériel tel quel.

Globalement ça fait donc bien un an que je m’initie concrètement à la couture progressivement, par les différentes techniques qu’il existe, entre schéma et patron à décalquer et découper comme pour la robe Alma de @louisantoinetteParis (#hacklamode saison 3), qui est désormais en attente de la couture du tissu, puisque toutes les pièces de la robe sont découpées. Je me suis arrêtée après les 1ers tests de rodage de ma machine à coudre Singer Simple 3223 (Mediamarkt Munich Karlsfeld), comme j’avais déjà passé beaucoup de temps depuis l’assemblage du patron imprimé du fichier pdf (presque 2 mois à temps plein…). Tissu fleuri interlock double face de chez Destock Tissus à Brest (automne 2017).

Entre temps j’ai aussi fait un petit stock de tissus de nouveau en novembre dernier chez Self-tissus Brest Kergaradec, pour de nouveaux projets en prévision (jersey molletonné, popeline de coton, cotonnade…), au moins ça motive pour reprendre après les pauses…

Bon, vous l’aurez compris, il vaut mieux aimer au moins un peu les maths pour faire de la couture, en pleine attente des résultats du bac 2019 on va pas se faire des amis 😉 ! Et vous l’avez aussi compris, la fée crochète n’a encore pas chômé depuis 2 ans, en plus de la guitare !! À bientôt sur les réseaux habituels !! (je ne sais pas encore quand je me remettrai à crocheter ce tapis de table de @intheyarngarden, cet été en tout cas !). #summerisintheair

Rendez-vous sur Hellocoton !

%d blogueurs aiment cette page :