Posts tagged ‘Paris’

29 mai 2020

Covid19 – à qui profite le crime ?

par rooibos

Toujours aux mêmes. Je raconte sans cesse la même histoire sur les réseaux sociaux depuis mi-mars. Date de début des 2 mois de confinement en France suite à l’épidémie mondiale de covid19, pandémie. Ailleurs c’est partout pareil, rallongé plus ou moins au cas par cas. Et ça fait plaisir d’entendre des médecins oser dire que tout a échoué auparavant pour devoir en arriver là, comme les 7 années de peste noire en 1350 ! Il y a quasiment 7 siècles donc. Fans de chiffres et de mysticisme bonjour !

Je suis ingénieure mécanique énergétique de l’école de Valenciennes (ENSIMEV puis ENSIAME puis INSA Hauts-de-France) en France, promo 2003, spécialisée dans la mécanique des fluides et la thermique, 15 ans d’expérience dans l’automobile principalement chez BMW Group en tant que consultante (boîtes d’ingénierie), dans à peu près tous les services qui traîtent de CFD, Computation Fluid Dynamics. Et oui, ça balance pas mal ! À tel point que j’ai dû démissionner il y a 2,5 ans dans des conditions fantasmagoriques malgré l’intervention de la médecine du travail et autre (aucune participation à des réunions depuis 4 ans, après licenciement de ma première entreprise, sous-employée, sous-payée, un bachelor Indien qui baragouine l’allemand ou n’importe quel idiot manipulable et arrogant à souhait fait toujours bien plus l’affaire). Diplôme de DRT post-diplôme d’ingénieur en aéronautique sur 18 mois, le tout à Munich Allemagne (Bavière).

Arrive là-dessus la crise du diesel chez Volkswagen au centre de l’Allemagne courant 2017. Pour des projets au bureau de l’entreprise consultante cette fois mes chefs me demandent de donner des résultats de calculs dont la pression diverge à 10^12 Pa. ou plus. Bref calcul clairement à mettre à la poubelle. Évidemment des gens qui n’ont pas la formation adéquate peuvent faire ça (FH, Fachhochschule ou autre), tronquer le résultat de calcul en donnant que la température, seul résultat demandé (par BMW Bayerische Motoren Werke ahah). Ils ne coûtent pas chers. En 2017. Peut-être. En 2020 bien plus. Surtout lorsque l’on est passé en Studienarbeit en septembre 2001-janvier 2002 par le DLR de Stuttgart avec comme sujet de stage le refroidissement d’une coupole en verre placée au sommet de la tour centrale d’une centrale thermique à panneaux solaires (centrale solaire). Comment ça personne trouve drôle ? La Bundeswehr est juste sur le point de s’étouffer de rire. Et c’est pas souvent pourtant !

Je vous laisse avec les jolis plots de pollution aux aérosols (cartes France, Europe, monde accessibles à tous) que je suis et partage depuis début avril 2020, avec mes impressions personnelles, entre expérience professionnelle et connaissances personnelles (allergie aux pollen au printemps depuis 10 ans environ par exemple, et sans sonde pitot piquée à la cave !), rien de plus. Mon but en tant qu’ingénieure recherche et développement est assez éloigné d’obliger à ce que chacun doive rester chez soi cloîtré pendant des mois (innovation ?). Certains ont manifestement bien d’autres plans. Cela fait également depuis 2,5 ans que je n’ai pas de contact social en Allemagne, pas de salaire, rien. Frontières fermées depuis mi-mars réouvertes au 15 juin 2020 si tout va bien. Nous sommes 3 millions d’expatriés français (dans ce cas…) soit 1 million de plus que d’habitants à Paris.

Take care!

Va lech’ mad.

Si quelqu’un veut bien expliquer encore une fois aux Espagnols/Portugais que les serres surchauffées produisant pêches et abricots en nombre dès fin mai n’intéressent personne (j’espère !), ça m’arrangerait. Merci.

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 décembre 2019

YTT – Yoga Teacher Training en ligne

par rooibos

Comme je le disais précédemment j’ai commencé à approfondir un peu ma pratique du yoga récemment, après avoir testé pas mal de choses et d’autres. Je connaissais jusque-là uniquement les 18 postures de wii fitplus, ce qui est finalement déjà un plutôt bon début, mais j’ai refait cet enchaînement ensuite sans le jeu plusieurs fois, avant de chercher d’autres possibilités de pratique du yoga. Je suis donc encore une fois tombée sur une application web très bien faite qui permet de combiner une partie théorique personnelle si on le souhaite, en cherchant le nom des postures effectuées dans les programmes proposés et en notant les enchaînements. Assez vite je me suis donc retrouvée à faire du yoga tous les jours et en notant les postures de la séance ensuite en français, anglais et sanscrit (langue indienne, aux origines du yoga). Déjà je peux dire que je connais cette culture par différents collègues que j’ai assez longtemps côtoyés à Munich, j’ai également suivi les YTT Yoga Teacher Training de différentes blogueuses connues comme KnitSpirit par exemple. Donc tout cela est une première approche de l’apprentissage du yoga. L’année dernière j’ai également confectionné mon premier mâlâ, chapelet tibétain (entre temps déjà usé et que je compte donc refaire). Mais tout ceci peut se trouver facilement sur internet, avec aussi le matériel pour pratiquer par exemple chez Baya France ou encore Decathlon tout simplement. En tout cas j’essaie de suivre l’idée du YTT à l’indienne sur un mois, à 200h de yoga, comme le propose Keep Yoga (Keep Trainer), avec un système de points gagnés à chaque ouverture journalière de l’appli (tout en me basant sur ce que j’ai vu et compris de la formation parisienne sur 9 mois avec un week-end par mois de l’EFV). Les niveaux de yoga vont de Y1 (Y2 30 min.) à Y10 (10000 min. soit 166h exactement, je prévois un an pour arriver à ce niveau en continuant comme ça… Donc à voir !) en doublant à chaque fois le temps de pratique total du yoga pour changer de niveau. Pour le moment après 15 jours, je suis à Y5 pour 6h20 de pratique. Et c’est vrai qu’on commence déjà à sentir une baisse de motivation (après les premiers jours un peu délicats à devoir gérer les tensions encore sensibles dans les muscles avant la séance suivante) de devoir pratiquer tous les jours quasiment non-stop. Mais c’est comme toute formation un peu prolongée. Surtout dans une autre culture, ou langue. Car l’appli est en anglais, personnellement ça me va plutôt bien, on s’imagine plus facilement dans un autre contexte je trouve et je pense qu’au bout d’un moment avec l’image on comprend quoiqu’il arrive car le vocabulaire est toujours le même finalement. J’avais déjà acheté le pack méditation de chez Baya France au début de mes changements d’activité, donc mars 2018, comprenant le coussin de méditation (zafu) et une bougie, donc là ça m’est bien utile, surtout pour le premier programme que j’ai fait Stress Relief sur 7 jours (tracké sur Garmin Connect toujours via ma montre fitness vivosmart 4). Les séances se calent dans le calendrier une fois le programme activé donc on ne risque pas de l’oublier (on peut décaler une séance jusqu’à 3 jours), envoi de notifications… Avec les playlists Spotify de Baya France, même encore après la séance par exemple on est encore dans l’ambiance zen ! Et comme c’est l’hiver le temps est plutôt propice à l’allumage de bougies en soirée par exemple. Même si dernièrement j’ai décalé les séances à la fin de matinée. Donc voilà, je me suis déjà relancée dans un nouvelle apprentissage de fond, après la guitare il y a 2 ans bientôt. J’avoue que là mes journées sont bien remplies, même si ça reste sans réelle attente d’objectif officiel on va dire… En tout cas mon carnet de programmes et postures de yoga se remplit bien, donc à un moment là aussi je retranscrirai le tout sur le blog. De toute façon j’ai toujours eu besoin de passer par l’écrit pour mémoriser de nouvelles connaissances ou méthodes de travail, donc je continue… Et ensuite ça peut permettre de se détacher de l’appli progressivement, sans faire non plus forcément de réel effort de mémorisation du coup… Entre les mouvements effectués et la recherche théorique, les nuits permettent d’assimiler le tout. Mais c’est un stage de yoga donc prévoir une bonne implication ou plus d’étalement des séances sinon !

Le plus est aussi que c’est une activité sportive douce, pratiquable quotidiennement, ou que l’on soit je crois, avec au moins une serviette de bain ou autre en support.

Namaste

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 décembre 2019

Podcasting – how to?

par rooibos

Je publie depuis presque 2 ans différents podcasts, comme j’en avais parlé dans mes derniers billets sur la guitare (avec mon smartphone Sony Xperia XCompact, application Action Director pour l’édition des films ou story en direct dans Instagram, oreillette Bluetooth Plantronics Explorer 50, micro-cravate clip-on microphone Speedlink encore à tester et support de voiture Temium), et désormais grâce à la caméra sport Tectectec XPRO2 (+ pochette Dura Gadget et perche shorty-mini GoPro) un nouveau podcast yoga (danse, avec just dance sur Nintendo wii l’hiver dernier). Je vous mets donc ici les différents paramètres que j’utilise tout comme d’abord la résolution pour les vidéos : 🎞️🧘‍♀️ 720P60FPS 📸 8MB @TecTecTecUSA #XPRO2 #podcast (3 GB pour 15 minutes de vidéo) caméra en position verticale (exporter le film via câble USB relié à l’ordinateur) puis dans Microsoft (Live) Movie Maker Accueil/Montage/Faire pivoter de 90 deg.

J’ai au final 3 vidéos 📽️ par #podcast (son : volume off à cause des problèmes de droits des musiques potentiellement écoutées pendant la vidéo, YouTube, Facebook et Instagram sont devenus super sensibles au delà d’une minute de vidéo depuis un an)

➡️ .wmv #Microsoft #moviemaker entière : #YouTube #YouTubeVideo&Music #YouTubers enregistrement film pour lecture ordinateur (40,71 Mo./min) –> total 300 Mo.

➡️ .mp4 (onlineconverter.com max 200 Mo.) 10 min. 🎞️🎬 : #instagram #IGTV + page #facebook 📵💻 enregistrement film pour lecture ordinateur (40,71 Mo./min) –> total 200 Mo.

➡️ .mp4 1 min. 🎞️🎬 : publi #instagram + page #facebook + #Twitter enregistrement film recommandé pour projet (172,58 Mo/min) –> total 60 Mo.

Edition des films dans Microsoft (Live) Movie Maker

Accueil/Ajouter un titre

Format/Titre – Police : Segoe Print / Taille : 32/36 / Couleur : rouge pastel – Paragraphe : centré – Modifier texte : Podcast XXX YYY – jj mois année – Heure de début : 0,00 s. – Durée du texte : 10,00 s. – Effet : cinématique rafale 2 – arrière plan/supprimer (clic droit)

Accueil/Ajouter un générique

Format/Générique – Police : Segoe Print / Taille : 20 / Couleur : rouge pastel – Paragraphe : centré – Modifier texte : #MargotLaFée – Heure de début : 48,00/587/888 s. – Durée du texte : 12,00 s. – Effet : cinématique rafale 1 – arrière plan/supprimer (clic droit)

Couper la vidéo initiale après édition du 1er film, déplacer au préalable le générique à 587 s. pour le film de 9 min 59, placer le curseur à la position de coupe : Edition/Fractionner puis effacer 2ème partie du film et enregistrer projet et film (filmname_2). Procéder de même en déplaçant le générique à 48 s. et le curseur à 1 min. pour couper le dernier film (filmname_3).

Pour obtenir l’image qui servira de miniature/couverture pour la publication sur YouTube ou Instagram IGTV : se placer à la position 2s. du titre par exemple et cliquer sur Accueil/Instantané : enregistrer Instantané_jjmmaaaa (fichier .png). Youtube et Twitter acceptent le format .wmv de vidéo Microsoft Movie (Live) Maker, mais pour Instagram (publication ou IGTV) il faut convertir les vidéos au format .mp4 via onlineconverter.com par exemple et télécharger (download) la nouvelle vidéo une fois convertie au bon format .mp4.

Vous savez tout ! Reste à passer un peu de temps entre téléchargement/importation des fichiers bruts dans le logiciel, édition, enregistrement, conversion au bon format vidéo et enfin téléchargement sur la plate-forme internet souhaitée. Mais après tout ça on est assez content d’avoir récupéré une bonne partie de son quotidien d’ingénieur simulation CFD 😉

Quand aux podcasts #sportywithLFC depuis Noël dernier j’ai également couplé ma montre fitness Garmin Vivosmart 4 avec l’application sportive endomondo qui permet de rassembler tout comme dans Garmin Connect les différentes activités sportives pratiquées (les phases de test des différents matériels électroniques, connectés ou informatiques étaient nettement moins rigolotes avant d’en arriver là, d’où… le yoga actuellement !). Je repère maintenant surtout le nombre de kcal dépensées pour me faire une idée de l’intensité de l’effort pendant chacune des activités car parfois avec Just Dance certaines de mes playlists (enregistrées ensuite dans un fichier .txt) étaient assez physiques (ce qui, combiné aux chaleurs estivales, m’a fait faire une pause jusque maintenant).

Rendez-vous comme d’habitude entre pause café avant, après ou entre 2 films de podcast suivant le temps et l’humeur du jour ! Tout pour passer un bon hiver tout en restant un peu actif malgré le froid et les journées vites raccourcies (et même remplir les pages du blog par la même occasion, je commence à avoir présenté pas mal de mes nouvelles activités donc ça devrait ralentir le rythme là-aussi bientôt et revenir aux normales j’espère). Bonne fin d’année !

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 décembre 2019

Sur la lune avec Thomas ? 🌔🚀🛸🛰️💫

par rooibos

Qui ne connaît pas Thomas Pesquet ? En 2019. Qui ne souhaite pas aller dans l’espace ? Bon, sorti de l’apéro on repose la question, qui a le vertige, peur de l’avion ? Parce que maintenant que « notre » astronaute est prêt à retourner dans l’espace, autant essayer de se préparer à y aller peut-être avec lui, un jour. Sachant que tout le monde sélectionné, préparé, sur-entraîné n’aura au final peut-être jamais cette opportunité ? Donc oui, dit comme ça déjà ça intéresse nettement moins de personnes. Malgré tout, l’école d’ingénieurs qui l’a formé (ISAE-Supaéro, le rêve de tous les étudiants en prépa en gros…) lance une campagne de candidatures qui se termine dans une semaine (9 décembre 2019), afin de recruter des diplômés de l’aérospatiale, volontaires pour participer à une mission de simulation d’exploration spatiale en Russie pendant 240 jours (8 mois) et mener des expériences scientifiques. Sélection française pour les campagnes de simulation analogue SIRIUS-20/21. Bon, c’est bien noté qu’il faut parler russe (!), alors déjà j’ai envie de demander si allemand ça peut aider un peu ? Donc faut pas non plus avoir peur du froid, des hivers sans soleil très rigoureux et interminables je suppose… Pour le reste je vous laisse juger.

Je vous mets juste quelques points du CV de Thomas, pour ce que l’on sait. Ayant moi-même fait une école d’ingenieurs (ENSIMEV, puis ENSIAME, désormais INSA Hauts-de-France, et même groupe d’école que le navigateur François Gabart) qui était à l’origine dans le même groupe d’école que l’ISAE-Supaéro, son parcours m’a d’autant plus parlé, surtout ces dernières années depuis son premier vol spatial fin 2016. Il est basé à Cologne en Allemagne, sur le site du DLR (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt), labo aéronautique dans lequel j’ai aussi fait mon stage de 2ème année (mais à Stuttgart) en CFD, thermique (centrale solaire). Et j’imagine que par exemple mon diplôme complémentaire chez MTU AeroEngines compte comme diplôme d’aéronautique (DRT de 18 mois avec l’université de Valenciennes, UVHC). Mais chaque parcours peut être largement différent… À tenter en tout cas pour les intéressés ! (maîtrisant le russe ou pas…) #SIRIUS2020 @nasa @cnes @esa

Donc en ce qui concerne plus précisément Thomas Pesquet, seul actuel astronaute français à effectuer des vols spatiaux pour le CNES, Centre National d’Études Spatiales et l’ESA, Agence spatiale Européenne, en coopération avec la NASA, National Aeronautics and Space Administration (États-Unis) :

  • né en 1978, promo 2001 Supaéro Toulouse (ISAE)
  • ingénieur aéronautique – pilote Air France – astronaute vol ISS nov. 2016 – juin 2017 (CNES, ESA/NASA/DLR Cologne EAC, Centre des Astronautes Européens)
  • Pilote vols zéro G Novaspace, vols paraboliques (création d’impesanteur artificielle pour entraînement et projets de recherche)
  • Convoyage retour trimaran initiatives cœur après transat Jacques Vabre novembre 2019 (océan atlantique : Salvador de Bahia – Lorient) skippers Tanguy de la Motte, Samantha Davies ➡️ live.initiatives-cœur.fr

➡️Voir plus sur Wikipedia

Les 2 dernières semaines avant le retour à Lorient vendredi matin, on a pu se faire un peu plus une idée du « phénomène » au milieu de l’océan atlantique, ce qui peut paraître plus familier à des ingénieurs j’imagine… Personnellement je n’ai pas été très étonnée mais plus amusée comme souvent par les vidéos ou commentaires postés lors de ce retour en trimaran au milieu des tempêtes.

See you soon on the moon!

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 novembre 2019

L’aéro pour les vraiment très nuls

par rooibos

Et toujours un retour aux bercailles, l’occasion de s’offrir un petit passage en soufflerie Air France (test grandeur réelle… Non mais non on fait pas ça ! Passagers hamsters, ben si ! Casse ton entretien Snecma-Safran comme tu peux)

En tout cas petites révisions d’aéro (-nautique / -dynamique) en pleine tempête hivernale Amélie (alors quelle heure où ?!) ⚓⛵ Rien de tel qu’une bonne observation pour le savoir…

Plus -ici-

Bon atterrissage à Munich city life (avec Air France 🍪 ) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

%d blogueurs aiment cette page :