Posts tagged ‘mer d’Iroise’

2 janvier 2017

2017 – s’offrir le monde

par rooibos

soffrir_2017

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , ,
6 août 2016

Brest 2016 #1

par rooibos

Les fêtes maritimes internationales de Brest existent depuis 1992. Ayant quitté la région en 2000, juste après l’édition Brest 2000 à laquelle j’avais participé en tant que bénévole, je n’avais depuis pas eu l’occasion d’y retourner. Cela faisait bien 2 ou 3 éditions que j’espérais pouvoir m’y rendre  de nouveau et c’est chose faite cette année. Et depuis ils se sont bien rodés ! Organisation parfaite, malgré le nombre important de visiteurs, on peut facilement éviter les grosses foules en y allant dès l’ouverture par exemple. Nous nous sommes concentrés sur les bateaux plus que sur les concerts de fin de journée/soirée et sommes repartis en fin d’après-midi. Mais l’on peut avoir un tout autre aspect des fêtes en profitant de l’ambiance sur les quais en soirée et même admirer le feu d’artifice projeté sur l’eau. Nous n’avons pas fait non plus de sortie en mer. J’avais déjà eu l’occasion de le faire lors de l’édition de 2000 et ça permet d’être au plus près des bateaux lorsqu’ils sortent dans la rade pour naviguer toutes voiles déployées. Il y avait certains bateaux que j’avais déjà vu, mais aussi beaucoup de grosses figures à ne pas manquer comme bien sûr l’Hermione.

Brest2016_1

Lorsqu’on a envie de faire une pause, on peut aussi se rendre sur les différents stands ou espaces en retrait comme le quai des sciences qui se trouvait du côté des rampes. Tout en se baladant sur les quais on pouvait aussi se faire happer par des sonorités qui se distinguent entre mille : celles d’un bagad ! Cocktail détonnant mer-bateau-biniou/bombarde/grosse caisse sur odeurs de crêpes et kouign amann. Bref, succès garanti. De quoi faire le plein de Breizh attitude pour au moins 4 ans ! Merci Brest !!

Bagad Lann Bihoué

PS : ne pas oublier de toucher le pompon des marins si vous avez la chance d’en croisez un !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : ,
12 juillet 2016

Brest 2016 – à l’abordage !

par rooibos

Le long de la côte bretonne, on pouvait ce matin se projeter 200 ans en arrière et assister au ballet de bateaux d’un autre temps, en route pour les grandes fêtes maritimes de Brest 2016.

hermione-molène

Via le site marine traffic on peut savoir aisément la position des bateaux en mer. Il s’agissait notamment de L’Hermione, l’Artemis et le Marité plus au nord.

brest2016_logo

Demain la fête pourra commencer. Toutes les infos sur le site Brest 2016.

affiche_brest2016

Et pour les retardataires, rendez-vous dans 4 ans !

agapanthes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes :
29 novembre 2015

Au cœur de la tempête–GR34(2)

par rooibos

Il y a un an déjà j’introduisais une série de billets sur nos randonnées le long du GR34, en pays d’Iroise. Nous étions partis de la pointe de Beg-ar-Vir à Lampaul-Plouarzel pour nous arrêter à l’île de Seigle à Plouarzel, en mars 2014. Cet hiver-là a été exceptionnel au niveau des tempêtes car lorsque nous y étions ce fût la dernière de l’hiver, la 35° depuis décembre 2013 ! Je n’ai personnellement jamais vu la côte dans cet état, la mer avait arraché beaucoup de granit des falaises tout au long de l’hiver, laissant çà et là un peu partout sur les dunes des blocs de granit. Les plages ont été totalement transformées, le sable s’est déplacé par endroit et amassé en grande quantité à d’autres, demandant parfois la plus grande prudence en empruntant les lieux. Il faut bien être conscient du danger lorsque l’on s’aventure en bord de mer pour voir le “spectacle” alors que le vent souffle à 100km/h ou plus comme ce jour-là, cela vaut le détour mais prendre ces photos n’est pas si anodin qu’on peut le penser ! Option pied marin indispensable.

032014_Mer_iroise

Autre conséquence de ces tempêtes par exemple : 12 obus on été découverts, datant de la 2° guerre mondiale, et ont donc dû être désamorcés entre le 2 et le 6 mars 2014 par les démineurs dans la région brestoise. Le breton ne fait pas forcément de bruit mais sait être présent sans se poser de questions ni ménager son effort quand il le faut. Chez nous le souvenir de la guerre fait partie du quotidien. S’il fallait encore des preuves.

Et maintenant passons à notre 2° boucle empruntant le GR34, allant de Toul-an-Dour à l’île de Seigle ou île Segal, sur la paroisse de Trézien, commune de Plouarzel, traversant les quartiers de Toul-an-Dour, Ker-Eol, Kermarc’har et longeant la mer sur une petite portion au niveau de l’île Ségal. Dans ces anciens quartiers qui sont plus dans les terres et donc plus protégés du vent, on peut voir de nombreuses anciennes fermes rénovées qui témoignent de l’habitat traditionnel breton. Parfois des fours à pain dans le pignon de la maison sont encore reconnaissables à leur forme arrondie et basse. Sur la dune, il arrive aussi qu’on puisse voir du petit goémon mis à sécher que certains habitants du bord de mer récoltent pour revendre à des entreprises spécialisées dans le traitement des algues.

02_GR34_ToulanDour-Segal

Rappel : Beg-ar-Vir – île Segal / mars 2014 – GR34 (1)

Yann Arthus-Bertrand pour son film Human – the movie a justement capturé des images de cet hiver exceptionnel, côté mer cet fois, à l’extrême sud de la mer d’Iroise (pointe de Penmarc’h), et qui sont d’autant plus impressionnantes: tempête à Saint-Guénolé (France).

Ces colères de l’océan ne sont que le reflet de tout le reste. À chacun de se poser les bonnes questions pour changer ça.

Logo_COP_21_Paris_2015

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : ,
25 juillet 2015

Poncho en coton au crochet

par rooibos

Autre classique crocheté ce printemps, après le châle de l’année dernière, c’est un poncho cette année. Le but est finalement un peu le même, couvrir les épaules lorsque l’air se fait plus frais, tout en étant léger et facile à porter. Ce modèle Atardecer 153-11 de DROPS est simplissime, et très vite réalisé, en crochet n°5 et coton Paris. Couleur vieux rose foncé pour changer. Lorsque tous les rangs sont terminés, quelques points de couture pour fermer l’ouvrage, donner la forme de poncho et le tour est joué ! Forme asymétrique originale et petit format qui permet également de l’avoir toujours avec soi si besoin. Encore un indispensable au goût de vacances.

poncho_DROPS

Que ce soit en Bretagne, scrutant la mer d’Iroise, sur le balcon à Munich ou ailleurs, le poncho reste, tout comme le châle, indémodable, avec une touche de modernité cependant. Ce qui fait qu’on peut le porter autant sur une jupe, robe ou même un pantalon. Bref, il n’y a pas plus facile à accorder !

Depuis, sur le balcon à Munich, ça fleurit et ça mûrit …

roses d'Inde

tomates grappe mini-coeur de boeuf

Rendez-vous sur Hellocoton !

%d blogueurs aiment cette page :