Posts tagged ‘facebook’

4 décembre 2019

Podcasting – how to?

par rooibos

Je publie depuis presque 2 ans différents podcasts, comme j’en avais parlé dans mes derniers billets sur la guitare (avec mon smartphone Sony Xperia XCompact, application Action Director pour l’édition des films ou story en direct dans Instagram, oreillette Bluetooth Plantronics Explorer 50, micro-cravate clip-on microphone Speedlink encore à tester et support de voiture Temium), et désormais grâce à la caméra sport Tectectec XPRO2 (+ pochette Dura Gadget et perche shorty-mini GoPro) un nouveau podcast yoga (danse, avec just dance sur Nintendo wii l’hiver dernier). Je vous mets donc ici les différents paramètres que j’utilise tout comme d’abord la résolution pour les vidéos : 🎞️🧘‍♀️ 720P60FPS 📸 8MB @TecTecTecUSA #XPRO2 #podcast (3 GB pour 15 minutes de vidéo) caméra en position verticale (exporter le film via câble USB relié à l’ordinateur) puis dans Microsoft (Live) Movie Maker Accueil/Montage/Faire pivoter de 90 deg.

J’ai au final 3 vidéos 📽️ par #podcast (son : volume off à cause des problèmes de droits des musiques potentiellement écoutées pendant la vidéo, YouTube, Facebook et Instagram sont devenus super sensibles au delà d’une minute de vidéo depuis un an)

➡️ .wmv #Microsoft #moviemaker entière : #YouTube #YouTubeVideo&Music #YouTubers enregistrement film pour lecture ordinateur (40,71 Mo./min) –> total 300 Mo.

➡️ .mp4 (onlineconverter.com max 200 Mo.) 10 min. 🎞️🎬 : #instagram #IGTV + page #facebook 📵💻 enregistrement film pour lecture ordinateur (40,71 Mo./min) –> total 200 Mo.

➡️ .mp4 1 min. 🎞️🎬 : publi #instagram + page #facebook + #Twitter enregistrement film recommandé pour projet (172,58 Mo/min) –> total 60 Mo.

Edition des films dans Microsoft (Live) Movie Maker

Accueil/Ajouter un titre

Format/Titre – Police : Segoe Print / Taille : 32/36 / Couleur : rouge pastel – Paragraphe : centré – Modifier texte : Podcast XXX YYY – jj mois année – Heure de début : 0,00 s. – Durée du texte : 10,00 s. – Effet : cinématique rafale 2 – arrière plan/supprimer (clic droit)

Accueil/Ajouter un générique

Format/Générique – Police : Segoe Print / Taille : 20 / Couleur : rouge pastel – Paragraphe : centré – Modifier texte : #MargotLaFée – Heure de début : 48,00/587/888 s. – Durée du texte : 12,00 s. – Effet : cinématique rafale 1 – arrière plan/supprimer (clic droit)

Couper la vidéo initiale après édition du 1er film, déplacer au préalable le générique à 587 s. pour le film de 9 min 59, placer le curseur à la position de coupe : Edition/Fractionner puis effacer 2ème partie du film et enregistrer projet et film (filmname_2). Procéder de même en déplaçant le générique à 48 s. et le curseur à 1 min. pour couper le dernier film (filmname_3).

Pour obtenir l’image qui servira de miniature/couverture pour la publication sur YouTube ou Instagram IGTV : se placer à la position 2s. du titre par exemple et cliquer sur Accueil/Instantané : enregistrer Instantané_jjmmaaaa (fichier .png). Youtube et Twitter acceptent le format .wmv de vidéo Microsoft Movie (Live) Maker, mais pour Instagram (publication ou IGTV) il faut convertir les vidéos au format .mp4 via onlineconverter.com par exemple et télécharger (download) la nouvelle vidéo une fois convertie au bon format .mp4.

Vous savez tout ! Reste à passer un peu de temps entre téléchargement/importation des fichiers bruts dans le logiciel, édition, enregistrement, conversion au bon format vidéo et enfin téléchargement sur la plate-forme internet souhaitée. Mais après tout ça on est assez content d’avoir récupéré une bonne partie de son quotidien d’ingénieur simulation CFD 😉

Quand aux podcasts #sportywithLFC depuis Noël dernier j’ai également couplé ma montre fitness Garmin Vivosmart 4 avec l’application sportive endomondo qui permet de rassembler tout comme dans Garmin Connect les différentes activités sportives pratiquées (les phases de test des différents matériels électroniques, connectés ou informatiques étaient nettement moins rigolotes avant d’en arriver là, d’où… le yoga actuellement !). Je repère maintenant surtout le nombre de kcal dépensées pour me faire une idée de l’intensité de l’effort pendant chacune des activités car parfois avec Just Dance certaines de mes playlists (enregistrées ensuite dans un fichier .txt) étaient assez physiques (ce qui, combiné aux chaleurs estivales, m’a fait faire une pause jusque maintenant).

Rendez-vous comme d’habitude entre pause café avant, après ou entre 2 films de podcast suivant le temps et l’humeur du jour ! Tout pour passer un bon hiver tout en restant un peu actif malgré le froid et les journées vites raccourcies (et même remplir les pages du blog par la même occasion, je commence à avoir présenté pas mal de mes nouvelles activités donc ça devrait ralentir le rythme là-aussi bientôt et revenir aux normales j’espère). Bonne fin d’année !

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 décembre 2019

Sur la lune avec Thomas ? 🌔🚀🛸🛰️💫

par rooibos

Qui ne connaît pas Thomas Pesquet ? En 2019. Qui ne souhaite pas aller dans l’espace ? Bon, sorti de l’apéro on repose la question, qui a le vertige, peur de l’avion ? Parce que maintenant que « notre » astronaute est prêt à retourner dans l’espace, autant essayer de se préparer à y aller peut-être avec lui, un jour. Sachant que tout le monde sélectionné, préparé, sur-entraîné n’aura au final peut-être jamais cette opportunité ? Donc oui, dit comme ça déjà ça intéresse nettement moins de personnes. Malgré tout, l’école d’ingénieurs qui l’a formé (ISAE-Supaéro, le rêve de tous les étudiants en prépa en gros…) lance une campagne de candidatures qui se termine dans une semaine (9 décembre 2019), afin de recruter des diplômés de l’aérospatiale, volontaires pour participer à une mission de simulation d’exploration spatiale en Russie pendant 240 jours (8 mois) et mener des expériences scientifiques. Sélection française pour les campagnes de simulation analogue SIRIUS-20/21. Bon, c’est bien noté qu’il faut parler russe (!), alors déjà j’ai envie de demander si allemand ça peut aider un peu ? Donc faut pas non plus avoir peur du froid, des hivers sans soleil très rigoureux et interminables je suppose… Pour le reste je vous laisse juger.

Je vous mets juste quelques points du CV de Thomas, pour ce que l’on sait. Ayant moi-même fait une école d’ingenieurs (ENSIMEV, puis ENSIAME, désormais INSA Hauts-de-France, et même groupe d’école que le navigateur François Gabart) qui était à l’origine dans le même groupe d’école que l’ISAE-Supaéro, son parcours m’a d’autant plus parlé, surtout ces dernières années depuis son premier vol spatial fin 2016. Il est basé à Cologne en Allemagne, sur le site du DLR (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt), labo aéronautique dans lequel j’ai aussi fait mon stage de 2ème année (mais à Stuttgart) en CFD, thermique (centrale solaire). Et j’imagine que par exemple mon diplôme complémentaire chez MTU AeroEngines compte comme diplôme d’aéronautique (DRT de 18 mois avec l’université de Valenciennes, UVHC). Mais chaque parcours peut être largement différent… À tenter en tout cas pour les intéressés ! (maîtrisant le russe ou pas…) #SIRIUS2020 @nasa @cnes @esa

Donc en ce qui concerne plus précisément Thomas Pesquet, seul actuel astronaute français à effectuer des vols spatiaux pour le CNES, Centre National d’Études Spatiales et l’ESA, Agence spatiale Européenne, en coopération avec la NASA, National Aeronautics and Space Administration (États-Unis) :

  • né en 1978, promo 2001 Supaéro Toulouse (ISAE)
  • ingénieur aéronautique – pilote Air France – astronaute vol ISS nov. 2016 – juin 2017 (CNES, ESA/NASA/DLR Cologne EAC, Centre des Astronautes Européens)
  • Pilote vols zéro G Novaspace, vols paraboliques (création d’impesanteur artificielle pour entraînement et projets de recherche)
  • Convoyage retour trimaran initiatives cœur après transat Jacques Vabre novembre 2019 (océan atlantique : Salvador de Bahia – Lorient) skippers Tanguy de la Motte, Samantha Davies ➡️ live.initiatives-cœur.fr

➡️Voir plus sur Wikipedia

Les 2 dernières semaines avant le retour à Lorient vendredi matin, on a pu se faire un peu plus une idée du « phénomène » au milieu de l’océan atlantique, ce qui peut paraître plus familier à des ingénieurs j’imagine… Personnellement je n’ai pas été très étonnée mais plus amusée comme souvent par les vidéos ou commentaires postés lors de ce retour en trimaran au milieu des tempêtes.

See you soon on the moon!

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 novembre 2019

L’aéro pour les vraiment très nuls

par rooibos

Et toujours un retour aux bercailles, l’occasion de s’offrir un petit passage en soufflerie Air France (test grandeur réelle… Non mais non on fait pas ça ! Passagers hamsters, ben si ! Casse ton entretien Snecma-Safran comme tu peux)

En tout cas petites révisions d’aéro (-nautique / -dynamique) en pleine tempête hivernale Amélie (alors quelle heure où ?!) ⚓⛵ Rien de tel qu’une bonne observation pour le savoir…

Plus -ici-

Bon atterrissage à Munich city life (avec Air France 🍪 ) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 septembre 2019

Blogueuse pro – 2 ans après, le bilan

par rooibos

Blogueuse pro ça veut plus ou moins tout et rien dire mais comme je ne sais toujours pas quoi répondre lorsqu’on me demande quel est mon travail, il faudra bien que je m’y fasse. Ça ne veut rien dire car 1 ce n’est absolument pas ma formation 2 j’ai commencé le blogging il y a 10 ans sur mon temps libre 3 je ne suis (toujours) pas payée pour tout ce temps passé maintenant uniquement qu’à ça. Et puis en effet lorsqu’on prononce ce mot on sent toujours une certaine forme de mépris, face à un journaliste ou pas. Pour moi c’est de la jalousie, une idée de liberté enviée, rêvée. Car passer tout son temps à quelque-chose amène forcément aux mêmes obligations et sentiments que lorsqu’on a un travail plus classique. Donc voilà pourquoi cela change tout de passer au statut de blogueur/blogueuse pro.

Cette fois les stats ne sont pas juste importants pour avoir envie de continuer à s’exprimer, mais pour ma part au départ, trouver un intérêt à faire ce que je fais au quotidien. La direction du blog est toujours restée la même ces 2 années, mêmes thèmes abordés, mais surtout j’ai colonisé toute la toile et tous les supports proposés. Si je n’avais pas eu ma formation initiale et mes 15 années d’expérience à l’étranger en tant qu’ingénieure je ne pense sérieusement pas que j’aurais été capable d’arriver à ça avec aussi peu de moyens (financiers et autres), mais c’est possible ! Je n’ai pas vraiment eu le choix et je trouve vraiment dommage que personne ne prenne ses responsabilités en me payant (notamment) pour ce que je rapporte en termes de vues sur internet. Surtout dans le contexte actuel. Mais moi j’y peux rien.

Ça fait longtemps que je ne me focalise plus du tout sur les stats mais parfois les chiffres vous sautent aux yeux alors je pense que c’est le bon moment pour en parler, avec les statistiques de mon compte principal sur Instagram, qui est devenu comme pour beaucoup d’autres mon journal de bord quotidien. Le blog reste la pierre centrale mais moins mobile, même si pour moi il reste indispensable.

Décodage de la terminologie employée sur Instagram pour l’analyse des statistiques, ça s’est pas mal enrichi dernièrement de ce côté-là aussi on dirait…

Mes dernières stories commencent à atteindre des scores de vues assez impressionnants en peu de temps je trouve ! (effet domino). Évidemment avec l’été et les mois qui passent, à un moment je commence à avoir abordé tous les sujets (même plusieurs fois parfois) notamment les trucs de filles les plus basiques… Ça peut aider, je ne sais pas !

Satistiques des publications et des stories visibles à part. (le mode stories n’existe que depuis 2018 en gros et je pense que ça a bien boosté l’ensemble avec la possibilité de filmer – tout en plombant les mémoires des smartphones des instagrameurs …)

Chiffres statistiques plus généraux de vues du compte.

Analyse de l’activité selon les jours de la semaine. Le week-end est logiquement bien plus dynamique en termes de vues (le mercredi sinon se repère aussi légèrement hashtag moi aussi je m’occupe des bébés pigeons dans leur nid pour la 3ème ou 4ème fois cet été, et ça c’est pas rien !).

Analyse géographique et par tranche d’âge de l’audience du compte… Ça reste assez jeune.

Majorité de mon audimat masculine (qui dort plutôt entre miniuit et 6h du mat’…). Toujours assez logique.

Comme je publie en français, c’est en France qu’on me lit le plus. Heureusement l’Allemagne dont je parle beaucoup aussi est dans le top 5.

Un truc intéressant par contre c’est de voir que la tranche d’âge au-dessus de 35 ans est plus importante dans l’audimat féminin que masculin. Et quasiment égal à la proportion d’audimat au-dessus de 18 ans. Côté masculin ce sont les 18-35 ans les plus touchés par mes publications et stories (18-44 pour les femmes).

Je semble désormais rester bloquée sous la barre des 1000 abonnés mais sans compte on accède aussi aux publications, ce ne sont que des chiffres, mais ça compte toujours ! Alors Merci encore !

En espérant que cela ai pu aider certains dans la compréhension de l’ensemble. Créer des chiffres c’est bien mais c’est aussi important de prendre parfois un petit moment pour les analyser tranquillement (tiens ça me rappelle clairement les trucs de quand j’allais tous les jours dans le centre de Munich !!). C’est toujours intéressant de les avoir à disposition ce genre de statistiques (la plateforme de blog WordPress en fournit également).

À plus tard pour un billet moins analytique de nouveau !

Rendez-vous sur Hellocoton !

30 juin 2019

World wide knit in public day 2019 #wwkipday2019 📿🌍🌐

par rooibos

Le #wwkipday2019, j’en ai déjà parlé ici il y a plusieurs années. Cette année c’était le 8 juin dernier, et il y a quelques semaines je suis tombée sur le profil de @intheyarngarden et son #feelingofspringcal qui consistait à crocheter un tapis printanier, chemin de table, en coton et avec 4 coloris. Son CAL s’est déroulé sur 2 semaines avec 6 indices et au moins comme il a démarré en même temps que l’arrivée du printemps, on peut voir maintenant à quoi ressemble le tapis terminé ! Elle utilise du coton Järbo 8/4 #feelingofspringcal et comme j’ai déjà testé le coton Samba Müller que je peux me procurer très facilement (une filiale est à 2 pas de chez moi), j’ai regardé préalablement sur leur site ce que ça pouvait donner avec ce fil à la place, ainsi que les coloris possibles.

Le coton Järbo 8/4 est mercerisé, en 3 mm., 50 g. pour 170 m. (1 pelote). @intheyarngarden en utilise 6 pelotes pour le projet : 2 beige, 2 vert clair, 1 rose, 1 vert foncé (300g.).

Le coton Samba Müller lui est un coton classique, en 3,5 mm. / 4 mm., 50 g. pour 87 m. (1 pelote).

Là commence la petite pause récréative de math ! Accrochez-vous un peu pour ceux qui ont foiré le brevet des collèges !! Ou ceux que la canicule 2019 a deja mis ko. 😉

Pour pouvoir connaître les quantités de pelotes de coton nécessaires pour le projet avec un autre fil que celui du projet à l’origine, c’est tout simple (il faut néanmoins une calculatrice !!).

  • Projet original @intheyarngarden : 6 pelotes de coton Järbo 8/4 ie 6×170=1020 m. de fil au total

  • Projet avec le coton Samba Müller : pour avoir 1020m. de fil –> 1020/87=11,7 pelotes sont nécessaires soit pour garder la proportion originale avec 4 coloris comme une pelote de coton Samba Müller a une longueur de fil de 87m., soit environ la moitié de celle d’une Järbo 8/4, il faut donc 2 pelotes de coton Samba Müller pour 1 de coton Järbo. Soit 4-4-2-2 pelotes des 4 différents coloris (à choisir selon ses envies), ce qui fait bien un total de… 12 pelotes de coton Samba Müller (600g.) ! Le tapis risque par contre d’être un peu plus grand que l’original ! Tapis printanier de table 40 ✖ 100 cm 🌺🌷contre 32 ✖ 92 cm pour le tapis original de @intheyarngarden (taille du crochet 4-4,5 contre crochet 3). Mais c’est un chemin de table donc ça ne pose pas réellement de problèmes.

  • Pour avoir une autre comparaison, comme je suis plus habituée généralement aux fils Garnstudio, on peut utiliser pour ce projet le coton Paris, en 5 mm., 50g. pour 75 m. donc le calcul ci-dessus reste valable (13,6 pelotes au total), la maille de crochet sera encore un peu plus grande. 5-5-2-2 pelotes des 4 différents coloris (4,5-4,5-2,25-2,25 en fait si on calcule la longueur de fil par coloris), à adapter selon ce que vous pensez être le plus adapté !

Pour conclure, je me suis décidée pour les coloris suivants (déjà partagé en story facebook), que j’ai trouvés en rayon: natur, kiwi, lila, türkis (4-4-2-2 pelotes de chaque), crochet 4 mm., 2€ la pelote d’où 24 € au total de coton pour ce projet de tapis printanier. Le coton Paris par exemple est à 1,5€ la pelote, frais de port à rajouter à la commande, donc c’est plus affaire d’envie, de facilité pour se procurer le fil que de tarif finalement…

📒🔖📑 Tous mes projets DIY ici (toujours en cours d’actualisation): mes projets DIY #DIYbyLFC

Et tous mes projets crochet (également en cours d’actualisation) #LFCcrochet

D’autre part, voici ce que je viens d’ajouter dans ma nouvelle boutique #etsy : Hochet-anneau de dentition au crochet, oreilles de lapin #jouets #enfants #margotlafee

etsy.com shop MargotLaFee

etsy.com MargotLaFee hochet-anneau de dentition au crochet

Et sinon, comme l’a demandé récemment @happy_as_a_bee 🐝 en story sur instagram, question couture je peux également parler de mon apprentissage tout récent mais néanmoins assez diversifié. Après avoir vu différents modèles de projets couture ici ou là sur internet, instagram etc., j’ai téléchargé le patron de robe Alma de Louis Antoinette Paris, et même sans démarrer quoi que ce soit ça m’a permis de comprendre un peu la méthode avant d’acheter le tissu et de me lancer. Concrètement, voici les différents ouvrage que j’ai réalisé en couture :

Barrette noeud finie 5 x 3,5 cm

tissu 6 x 8 cm : plier le tissu en 2, endroit contre endroit, en rabattant les 2 extrémités au centre de façon à avoir un rectangle de 6 x 4 cm, couture au dos. Coudre les 2 bords haut et bas, retourner le noeud puis fermer la couture centrale au dos au point invisible. Serrer le tissu au centre avec un fil de nylon coloré. Inspiration @lilie.b_creations 🎀. Pour le premier essai (photo ci-dessous de la barrette portée) j’avais procédé plus simplement mais il faut absolument une symétrie à l’ouvrage pour obtenir un joli noeud bien arrondi sur les côtés une fois noué au centre.

On peut procéder exactement de la même façon pour réaliser un petit coussin déco ou un berlingot en décalant les 2 coutures opposées avant de retourner, à rembourrer par exemple pour faire un porte-clé ou autre…

Sur la même idée, on peut réaliser une petite trousse plate de dimensions souhaitées pour ranger des stylos, aiguilles à tricoter ou crochets, les barrettes et autres élastiques à cheveux, un petit porte-monnaie, etc.

Il suffit de rajouter un tissu, qui servira de doublure, de la même taille que le premier, coudre les 2 tissus endroit contre endroit bord à bord d’un côté avant les retourner pour réaliser l’ouverture centrale, puis procéder comme pour le noeud avant de retourner l’ouvrage et finir de coudre les 2 tissus entre eux, toujours par une couture invisible. Rajouter des boutonnières avec un cordon de tissu cousu d’un côté ou une fermeture éclair pour pouvoir fermer la trousse. Penser simplement que le tissu intérieur lors de la couture sera l’extérieur de la trousse !

Dans la même idée, on peut réaliser des chouchous pour cheveux avec un élastique rentré dans une bande de tissu, très simplement également, tuto sur Perles and co !

À la suite de ce petit test de couture à la main pour me faire à ces techniques un peu spécifiques, j’ai tenté le tuto de Perles and co de bouillotte sèche en noyaux de cerises, en forme de tête de chat brodée (patron décalqué directement de l’écran de la tablette donc plus petit que l’original : 12,5 x 11 cm, au final il tient dans la main, 10,5 x 9 cm). Il me restait du tissu acheté chez Self-tissus Brest, utilisé pour faire une jupe carrée, ma mère étant dans une club de couture depuis 2 ans, et j’avais du fil DMC à broder, mouliné spécial (Perles and co) et Anchor (mercerie-magasin de laine et tissu du coin). Et l’été dernier j’avais justement fait ma petite réserve de noyaux de cerises… J’ai utilisé 2 tissus assortis pour avoir le dessous du chat dans un tissu plus décoratif feuilles de palmier (celui de la barrette noeud), et le tissu à broder uni pour le dessus.

Prochain projet couture, une pochette à rabat en double gaze, tuto toujours de chez Perles and co et matériel tel quel.

Globalement ça fait donc bien un an que je m’initie concrètement à la couture progressivement, par les différentes techniques qu’il existe, entre schéma et patron à décalquer et découper comme pour la robe Alma de @louisantoinetteParis (#hacklamode saison 3), qui est désormais en attente de la couture du tissu, puisque toutes les pièces de la robe sont découpées. Je me suis arrêtée après les 1ers tests de rodage de ma machine à coudre Singer Simple 3223 (Mediamarkt Munich Karlsfeld), comme j’avais déjà passé beaucoup de temps depuis l’assemblage du patron imprimé du fichier pdf (presque 2 mois à temps plein…). Tissu fleuri interlock double face de chez Destock Tissus à Brest (automne 2017).

Entre temps j’ai aussi fait un petit stock de tissus de nouveau en novembre dernier chez Self-tissus Brest Kergaradec, pour de nouveaux projets en prévision (jersey molletonné, popeline de coton, cotonnade…), au moins ça motive pour reprendre après les pauses…

Bon, vous l’aurez compris, il vaut mieux aimer au moins un peu les maths pour faire de la couture, en pleine attente des résultats du bac 2019 on va pas se faire des amis 😉 ! Et vous l’avez aussi compris, la fée crochète n’a encore pas chômé depuis 2 ans, en plus de la guitare !! À bientôt sur les réseaux habituels !! (je ne sais pas encore quand je me remettrai à crocheter ce tapis de table de @intheyarngarden, cet été en tout cas !). #summerisintheair

Rendez-vous sur Hellocoton !

%d blogueurs aiment cette page :