Posts tagged ‘Chantilly’

31 janvier 2018

la petite robe noire

par rooibos

La petite robe noire, c’est ce classique indémodable que chacune a dans sa garde-robe et qui finalement est fréquemment remplacé par une nouvelle. Pas si indémodable que ça donc, en tout cas, bien marquée par son époque. Mais intrinsèquement une pièce qui aura toujours sa place en toute occasion. Qui permet également absolument toutes les fantaisies justement de part sa sobriété liée à sa nuance totalement neutre. Que l’on veuille passer totalement inaperçue ou au contraire oser la petite dose d’originalité du jour. Tout, absolument tout est possible et permis avec .. la petite robe noire.

Coco Chanel la première la mit à l’honneur.

la_petite_robe_noire

2008, une des plus ancienne maison de parfumerie française rend à son tour hommage à Coco Chanel en créant un parfum s’inspirant de cette figure iconique de la mode. Guerlain lance à son tour la petite robe noire, dans le même flacon que 2 de ses anciens parfums, Mitsouko et l’heure bleue, créés respectivement en 1919 et 1912. Un flacon toutefois modernisé, une image rajeunie pour se tourner vers une plus jeune clientèle, des senteurs sucrées et acidulées, plus actuelles, gourmandes. Avec la petite robe noire, des notes de cerise noire rappelleront la douceur des griottes d’une bouchée de forêt-noire aux plus gourmands d’entre vous. Fin 2016 une nouvelle collection en série limitée du parfum est éditée, avec un design original en 15 versions différentes sur chaque flacon. Une ligne de maquillage associé a également été sortie en parallèle avec la blogueuse EnjoyPhoenix en guest.

la petite robe noire édition limitée

mitsouko - l'heure bleue

Selon la maison Guerlain, ce parfum correspond à « une jeune femme coquine, romantique et rock’n’roll ». Sa devise est Sexy but always smart (« Sexy mais toujours élégante »).

promod_simili

Une tenue parfaite pour éviter tout faux-pas à coup sûr et passer le cap de la nouvelle année de la meilleure façon qu’il soit.

Juste à temps pour vous souhaiter à tous une très belle année 2018 !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
Étiquettes : , , , , ,
8 mai 2016

Paris et ses grands boulevards

par rooibos

Non je ne suis pas 100% bretonne au beurre salé, les galettes de pétroles qu’a déversé l’Amoco Cadiz sur les plages du Finistère nord m’ont également nourrie. Mais pas seulement, “métisse” moitié parigote version banlieusarde, autant dire que moi-même de nouveau émigrée hors de France j’ai pris de plein fouet les événements de 2015 passés à Paris ou même encore à Bruxelles en 2016.

Paris_Gal_Gaulle

À l’occasion d’un nouveau passage (éclair) par cette ville que tout le monde soit-disant admire et fait au final tout pour détruire, nous avons cette fois arpenté ses grands boulevards. De l’aéroport Roissy-CDG, direction RER B puis arrivés gare du Nord, nous avions choisi notre hôtel non loin de là, permettant de faire un tour d’1h30 sous un petit crachin qui a rendu notre visite comme l’imagine le pauvre touriste de base qui n’a jamais osé décoller de son écran de télé, so romantic. Enfin à la fin on était content de pouvoir enlever nos chaussures pour faire sécher nos chaussettes dans l’avion. Paris, capitale de la mode. Et du glamour.

Longeant le boulevard de Italiens (non loin de là : le musée Grévin), nous arrivons sur l’Opéra, puis plus loin l’Olympia, nous tournons rue de Caumartin direction Printemps Haussmann, puis Galeries Lafayette dans le boulevard Haussmann. De là, nous empruntons la rue la Fayette et remontons toute la rue jusqu’au boulevard Magenta, que nous traversons pour rejoindre la gare du Nord.

Paris_gds_boulevards

Sur le parcours, que des choses dont le nom nous parle, évidemment il faut avoir un minimum de culture (française notamment), mais il suffit d’ouvrir les yeux et de regarder tout ce qui s’offre à nous. Beautés architecturales, témoignages ancestraux du Paris d’antan. Il suffit de s’imprégner du lieu. Cela suffirait un minimum à casser les préjugés pitoyables qui circulent dans notre dos, si ceux qui les véhiculent voulaient simplement se donner la peine de mettre un pied devant l’autre. Mais c’est tellement plus facile de se placer du côté des donneurs de leçon, plutôt que de se remettre en question. Démolir plus que construire. Chacun son camp donc.

Itineraire

Arrivée sur l’Opéra :

Opéra

Puis retour à la gare du Nord :

Gare du Nord

De notre côté, nous n’avons pas eu le temps de faire une session shopping, préférant faire le plein de culture. Toujours autant nécessaire pour lutter au quotidien.

 

Pour ceux qui sont également intéressés à nourrir leur esprit plus qu’à vider leur porte-feuille, voici le résumé de nos visites parisiennes, dans le centre ou en région parisienne (sorti de la tour Eiffel et du Moulin Rouge de Pigalle il y a 2-3 autres petits trucs à voir – SCOOP !!):

– le quartier si authentique de Montmartre et la basilique du Sacré-Cœur, la place du Tertre et ses artistes (Amélie Poulain si tu nous regardes !)

– l’île de la cité – Notre-Dame, la conciergerie, l’hôtel de ville

– la Place de l’Étoile avec l’arc de triomphe, l’avenue des Champs-Élysées (coucou Jo !), grand palais, petit palais, pont Alexandre III, les Invalides, le champs de Mars, la tour Eiffel (ah ben enfin là-voilà ! Attention alerte attrape-touristes niveau 3, faut ce qu’il faut !), le Trocadéro.

– la place de la Concorde avec son obélisque ramené d’Égypte, le jardin des Tuileries donnant sur le musée du Louvre (compter une semaine non-stop pour tout voir – MI-NI-MUM !! avec baskets aux pieds), la place Vendôme (heum, no comment)

– le jardin des plantes, le quartier latin, Panthéon, le jardin du Luxembourg

– le château de Versailles (côté jardin et intérieur)

– le château de Chantilly (attention encore : pas très bon pour la ligne)

– la cité de la Villette (histoire de se rappeler que 1+1 font 2)

Eurodisney parc Astérix and co en périphérie une fois que notre cerveau est sur le point d’exploser. Auvers-sur-Oise pour les plus artistes d’entre vous.

Auvers-sur-Oise

Pour plus d’info, n’hésitez pas à cliquer ici ou là sur le blog, ou même, soyons fou, sur in-ter-net.

Bref, pour tous ceux qui étaient plus occupés à fixer les cases à cocher en cours d’histoire ou de géo ca devrait remettre un tout petit peu à niveau, mais ne vous attendez pas à des miracles non plus, Paris ne s’est pas fait en un jour !

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 mai 2009

Enterrement des célibats

par rooibos

En guise d’enterrement de vie de célibataire nous voici partis pour un petit week-end à Paris, avec Chantilly tout d’abord, dans le parc du château pour un accueil en douceur, puis au parc Astérix, émotions fortes (surtout dans le train fantôme !) garanties.

En effet, stripteaseuses et gogo danseurs ont été remplacés par le magnifique slip de Zeus, en avant goût d’un tonnerre de Zeus qui nous a bien secoués avant la pause de midi …

Et même François s’est lancé sur les rails, et oui, preuves à l’appui dans périférix.

Le spectacle des dauphins a marqué aussi l’après-midi, avant la pause crêpes dans le village gaulois.

Après une visite non moins gauloise du côté de Coulommiers, nous avons rejoint nos quartiers et conclu ce super WE.

 

 

 
%d blogueurs aiment cette page :