Posts tagged ‘beignets’

29 mai 2020

Covid19 – à qui profite le crime ?

par rooibos

Toujours aux mêmes. Je raconte sans cesse la même histoire sur les réseaux sociaux depuis mi-mars. Date de début des 2 mois de confinement en France suite à l’épidémie mondiale de covid19, pandémie. Ailleurs c’est partout pareil, rallongé plus ou moins au cas par cas. Et ça fait plaisir d’entendre des médecins oser dire que tout a échoué auparavant pour devoir en arriver là, comme les 7 années de peste noire en 1350 ! Il y a quasiment 7 siècles donc. Fans de chiffres et de mysticisme bonjour !

Je suis ingénieure mécanique énergétique de l’école de Valenciennes (ENSIMEV puis ENSIAME puis INSA Hauts-de-France) en France, promo 2003, spécialisée dans la mécanique des fluides et la thermique, 15 ans d’expérience dans l’automobile principalement chez BMW Group en tant que consultante (boîtes d’ingénierie), dans à peu près tous les services qui traîtent de CFD, Computation Fluid Dynamics. Et oui, ça balance pas mal ! À tel point que j’ai dû démissionner il y a 2,5 ans dans des conditions fantasmagoriques malgré l’intervention de la médecine du travail et autre (aucune participation à des réunions depuis 4 ans, après licenciement de ma première entreprise, sous-employée, sous-payée, un bachelor Indien qui baragouine l’allemand ou n’importe quel idiot manipulable et arrogant à souhait fait toujours bien plus l’affaire). Diplôme de DRT post-diplôme d’ingénieur en aéronautique sur 18 mois, le tout à Munich Allemagne (Bavière).

Arrive là-dessus la crise du diesel chez Volkswagen au centre de l’Allemagne courant 2017. Pour des projets au bureau de l’entreprise consultante cette fois mes chefs me demandent de donner des résultats de calculs dont la pression diverge à 10^12 Pa. ou plus. Bref calcul clairement à mettre à la poubelle. Évidemment des gens qui n’ont pas la formation adéquate peuvent faire ça (FH, Fachhochschule ou autre), tronquer le résultat de calcul en donnant que la température, seul résultat demandé (par BMW Bayerische Motoren Werke ahah). Ils ne coûtent pas chers. En 2017. Peut-être. En 2020 bien plus. Surtout lorsque l’on est passé en Studienarbeit en septembre 2001-janvier 2002 par le DLR de Stuttgart avec comme sujet de stage le refroidissement d’une coupole en verre placée au sommet de la tour centrale d’une centrale thermique à panneaux solaires (centrale solaire). Comment ça personne trouve drôle ? La Bundeswehr est juste sur le point de s’étouffer de rire. Et c’est pas souvent pourtant !

Je vous laisse avec les jolis plots de pollution aux aérosols (cartes France, Europe, monde accessibles à tous) que je suis et partage depuis début avril 2020, avec mes impressions personnelles, entre expérience professionnelle et connaissances personnelles (allergie aux pollen au printemps depuis 10 ans environ par exemple, et sans sonde pitot piquée à la cave !), rien de plus. Mon but en tant qu’ingénieure recherche et développement est assez éloigné d’obliger à ce que chacun doive rester chez soi cloîtré pendant des mois (innovation ?). Certains ont manifestement bien d’autres plans. Cela fait également depuis 2,5 ans que je n’ai pas de contact social en Allemagne, pas de salaire, rien. Frontières fermées depuis mi-mars réouvertes au 15 juin 2020 si tout va bien. Nous sommes 3 millions d’expatriés français (dans ce cas…) soit 1 million de plus que d’habitants à Paris.

Take care!

Va lech’ mad.

Si quelqu’un veut bien expliquer encore une fois aux Espagnols/Portugais que les serres surchauffées produisant pêches et abricots en nombre dès fin mai n’intéressent personne (j’espère !), ça m’arrangerait. Merci.

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 avril 2013

Lorsque l’hiver s’éternise …

par rooibos

… on cuisine, d’abord des crêpes pour la chandeleur, des bugnes avant le Carême, puis des petits pains au lait, comme en ce mois de février dernier toujours aussi gris. Et entre-temps on passe acheter quelques beignets ou Krapfen lors de la promenade. Pour faire passer tout ça et apporter un peu de couleur à cet hiver gris qui se prolonge, quelques fruits, récoltés par la fée crochète

Et puis on commande de la laine bien chaude (Eskimo), pour crocheter de nouveau du Baby Drops. Les couleurs sont les mêmes mais pas le modèle …

Ou bien de la laine d’alpaga, en provenance du Pérou, pour un plus gros projet, toujours bien hivernal.

De toute façon, on a largement le temps de le finir avant que le printemps n’arrive, non ?! Leider … malheureusement …

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 février 2012

Quand l’hiver arrive …

par rooibos

Dehors le peu de neige qui est tombé a à peine fondu, comme les températures sibériennes sont venues nous rappeler que l’hiver ne pouvait pas toujours rester aussi doux jusqu’à l’arrivée du printemps. Alors on est bien content d’avoir récupéré un nouveau colis plein de pelotes, de sortir ses crochets, de s’installer confortablement dans le canapé, au coin du feu (ah non, mince, c’est pas ici qu’il est le poêle), une couverture sur les genoux quand le thermomètre ne décolle pas du 0°C, et de laisser la place à la fée crochète.

Plein de jolies couleurs pour mettre un peu de soleil dans des journées hivernales parfois un peu ternes. Plein de nouvelles surprises pour de prochains anniversaires (après celles des cadeaux de Noël), ou pour de simples cadeaux, toujours tentée par de nouveaux projets, la fée crochète est toujours partante ! Qu’a-t-elle sur son crochet cette fois-ci ?

 

g La réponse bientôt en image … h

 

En attendant, au menu ce sera beignets, crêpes et bugnes, rien que ça ! La récompense après avoir affronté les -16°C de ces derniers jours.

Étiquettes : , , , , ,
20 février 2010

Fasching : Crêpes ou Krapfen ? Les deux !

par rooibos

Le carnaval (Fasching) en Allemagne, c’est sacré ! Pas comme en France où les déguisements sont surtout réservés aux enfants. Ici il y a tout un rituel autour de cette période. Présentation du couple princier (Prinzenpaar) le 11 novembre précédent à 11h11, Weiberfastnacht ou carnaval des femmes, le jeudi précédent le mardi gras (découpage des cravates à coup de ciseaux autorisé), Faschingsumzug (défilé déguisé dans les rues), et surtout beignets (Krapfen) sans restriction de mi-janvier jusqu’au mercredi des cendres (Aschermittwoch). Cette année nous avons dégusté les parfums Hagebutte (gratte-cul), Apfel-Zimt (pomme-cannelle), Germknödel (pavot, compote de pruneau et crème vanille – adaptation d’une spécialité bavaroise), Erdbeer (fraise) et le classique à l’abricot. C’était un bon prétexte pour aller acheter le beignet du week-end alors que la neige et le froid ne nous incitait pas à sortir !

 

Ces traditions locales autour du carnaval ne nous font pas oublier la chandeleur le 2 février, c’est l’occasion de nous entraîner au “tourner du râteau” et de déguster de bonnes crêpes comme à la maison ! Farine de blé noir importée par avion !

Article de Wikipedia en allemand sur le carnaval

Étiquettes : , ,
%d blogueurs aiment cette page :