Au cœur de la tempête–GR34(2)

par rooibos

Il y a un an déjà j’introduisais une série de billets sur nos randonnées le long du GR34, en pays d’Iroise. Nous étions partis de la pointe de Beg-ar-Vir à Lampaul-Plouarzel pour nous arrêter à l’île de Seigle à Plouarzel, en mars 2014. Cet hiver-là a été exceptionnel au niveau des tempêtes car lorsque nous y étions ce fût la dernière de l’hiver, la 35° depuis décembre 2013 ! Je n’ai personnellement jamais vu la côte dans cet état, la mer avait arraché beaucoup de granit des falaises tout au long de l’hiver, laissant çà et là un peu partout sur les dunes des blocs de granit. Les plages ont été totalement transformées, le sable s’est déplacé par endroit et amassé en grande quantité à d’autres, demandant parfois la plus grande prudence en empruntant les lieux. Il faut bien être conscient du danger lorsque l’on s’aventure en bord de mer pour voir le “spectacle” alors que le vent souffle à 100km/h ou plus comme ce jour-là, cela vaut le détour mais prendre ces photos n’est pas si anodin qu’on peut le penser ! Option pied marin indispensable.

032014_Mer_iroise

Autre conséquence de ces tempêtes par exemple : 12 obus on été découverts, datant de la 2° guerre mondiale, et ont donc dû être désamorcés entre le 2 et le 6 mars 2014 par les démineurs dans la région brestoise. Le breton ne fait pas forcément de bruit mais sait être présent sans se poser de questions ni ménager son effort quand il le faut. Chez nous le souvenir de la guerre fait partie du quotidien. S’il fallait encore des preuves.

Et maintenant passons à notre 2° boucle empruntant le GR34, allant de Toul-an-Dour à l’île de Seigle ou île Segal, sur la paroisse de Trézien, commune de Plouarzel, traversant les quartiers de Toul-an-Dour, Ker-Eol, Kermarc’har et longeant la mer sur une petite portion au niveau de l’île Ségal. Dans ces anciens quartiers qui sont plus dans les terres et donc plus protégés du vent, on peut voir de nombreuses anciennes fermes rénovées qui témoignent de l’habitat traditionnel breton. Parfois des fours à pain dans le pignon de la maison sont encore reconnaissables à leur forme arrondie et basse. Sur la dune, il arrive aussi qu’on puisse voir du petit goémon mis à sécher que certains habitants du bord de mer récoltent pour revendre à des entreprises spécialisées dans le traitement des algues.

02_GR34_ToulanDour-Segal

Rappel : Beg-ar-Vir – île Segal / mars 2014 – GR34 (1)

Yann Arthus-Bertrand pour son film Human – the movie a justement capturé des images de cet hiver exceptionnel, côté mer cet fois, à l’extrême sud de la mer d’Iroise (pointe de Penmarc’h), et qui sont d’autant plus impressionnantes: tempête à Saint-Guénolé (France).

Ces colères de l’océan ne sont que le reflet de tout le reste. À chacun de se poser les bonnes questions pour changer ça.

Logo_COP_21_Paris_2015

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :