6 août 2016

Brest 2016 #1

par rooibos

Les fêtes maritimes internationales de Brest existent depuis 1992. Ayant quitté la région en 2000, juste après l’édition Brest 2000 à laquelle j’avais participé en tant que bénévole, je n’avais depuis pas eu l’occasion d’y retourner. Cela faisait bien 2 ou 3 éditions que j’espérais pouvoir m’y rendre  de nouveau et c’est chose faite cette année. Et depuis ils se sont bien rodés ! Organisation parfaite, malgré le nombre important de visiteurs, on peut facilement éviter les grosses foules en y allant dès l’ouverture par exemple. Nous nous sommes concentrés sur les bateaux plus que sur les concerts de fin de journée/soirée et sommes repartis en fin d’après-midi. Mais l’on peut avoir un tout autre aspect des fêtes en profitant de l’ambiance sur les quais en soirée et même admirer le feu d’artifice projeté sur l’eau. Nous n’avons pas fait non plus de sortie en mer. J’avais déjà eu l’occasion de le faire lors de l’édition de 2000 et ça permet d’être au plus près des bateaux lorsqu’ils sortent dans la rade pour naviguer toutes voiles déployées. Il y avait certains bateaux que j’avais déjà vu, mais aussi beaucoup de grosses figures à ne pas manquer comme bien sûr l’Hermione.

Brest2016_1

Lorsqu’on a envie de faire une pause, on peut aussi se rendre sur les différents stands ou espaces en retrait comme le quai des sciences qui se trouvait du côté des rampes. Tout en se baladant sur les quais on pouvait aussi se faire happer par des sonorités qui se distinguent entre mille : celles d’un bagad ! Cocktail détonnant mer-bateau-biniou/bombarde/grosse caisse sur odeurs de crêpes et kouign amann. Bref, succès garanti. De quoi faire le plein de Breizh attitude pour au moins 4 ans ! Merci Brest !!

Bagad Lann Bihoué

PS : ne pas oublier de toucher le pompon des marins si vous avez la chance d’en croisez un !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : ,
12 juillet 2016

Brest 2016 – à l’abordage !

par rooibos

Le long de la côte bretonne, on pouvait ce matin se projeter 200 ans en arrière et assister au ballet de bateaux d’un autre temps, en route pour les grandes fêtes maritimes de Brest 2016.

hermione-molène

Via le site marine traffic on peut savoir aisément la position des bateaux en mer. Il s’agissait notamment de L’Hermione, l’Artemis et le Marité plus au nord.

brest2016_logo

Demain la fête pourra commencer. Toutes les infos sur le site Brest 2016.

affiche_brest2016

Et pour les retardataires, rendez-vous dans 4 ans !

agapanthes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes :
5 juin 2016

Le Pain Quotidien à Munich

par rooibos

Nous avions découvert la chaîne de boulangerie-pâtisserie Le Pain Quotidien il y a déjà plusieurs années, lorsqu’un local s’était ouvert tout d’abord am Plätzl à Munich puis à Gärtnerplatz. Nous nous étions empressés d’y aller, en grands fans de boulangerie-pâtisserie en tout genre. La qualité fut au rendez-vous, comme promis, et l’ambiance très chaleureuse nous a enthousiasmés. Les photos ci-dessous sont issues du site internet de l’époque. Car depuis nous n’avions pas eu l’occasion d’y retourner, ayant rapidement vu que le local de am Plätzl avait malheureusement fermé. Puis récemment je me suis également aperçue que celui de Gärtnerplatz avait lui aussi mis la clé sous la porte, tout simplement remplacé par un nouveau local au nom tellement original : Cotidiano ! Poussant même le bouchon jusqu’à reprendre une partie de la carte de l’ancien Pain Quotidien apparemment. Je n’ai pas poussé l’enquête plus loin, je pense que désormais ceux qui ne veulent pas comprendre le font réellement exprès, après chacun choisit son camp encore une fois. Toujours est-il que sur le site du Pain Quotidien, la carte de leurs filiales à l’international est tout à fait explicite.

PainQuotidien

Sur ce, je vous souhaite un bon appétit !

Le-Pain-Quotidien

Pour ceux qui n’ont pas encore trouvé la réponse au billet précédent, je vous laisse un peu de rab de temps, prenez ca comme un acompte !

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 mai 2016

Happy 8!

par rooibos

Nous re-voici 3 ans plus tard pour fêter les 8 ans du blog. Nouvelle destination à découvrir où nous étions en 2007, toujours avant l’existence du blog. Un lieu où l’on se dit que les histoires racontées dans les livres existent bien, lorsque l’imagination et le réel se rejoignent.

Balcon_Photo-souvenir_2007

À vous de jouer !

IMG_2873

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , , ,
8 mai 2016

Paris et ses grands boulevards

par rooibos

Non je ne suis pas 100% bretonne au beurre salé, les galettes de pétroles qu’a déversé l’Amoco Cadiz sur les plages du Finistère nord m’ont également nourrie. Mais pas seulement, “métisse” moitié parigote version banlieusarde, autant dire que moi-même de nouveau émigrée hors de France j’ai pris de plein fouet les événements de 2015 passés à Paris ou même encore à Bruxelles en 2016.

Paris_Gal_Gaulle

À l’occasion d’un nouveau passage (éclair) par cette ville que tout le monde soit-disant admire et fait au final tout pour détruire, nous avons cette fois arpenté ses grands boulevards. De l’aéroport Roissy-CDG, direction RER B puis arrivés gare du Nord, nous avions choisi notre hôtel non loin de là, permettant de faire un tour d’1h30 sous un petit crachin qui a rendu notre visite comme l’imagine le pauvre touriste de base qui n’a jamais osé décoller de son écran de télé, so romantic. Enfin à la fin on était content de pouvoir enlever nos chaussures pour faire sécher nos chaussettes dans l’avion. Paris, capitale de la mode. Et du glamour.

Longeant le boulevard de Italiens (non loin de là : le musée Grévin), nous arrivons sur l’Opéra, puis plus loin l’Olympia, nous tournons rue de Caumartin direction Printemps Haussmann, puis Galeries Lafayette dans le boulevard Haussmann. De là, nous empruntons la rue la Fayette et remontons toute la rue jusqu’au boulevard Magenta, que nous traversons pour rejoindre la gare du Nord.

Paris_gds_boulevards

Sur le parcours, que des choses dont le nom nous parle, évidemment il faut avoir un minimum de culture (française notamment), mais il suffit d’ouvrir les yeux et de regarder tout ce qui s’offre à nous. Beautés architecturales, témoignages ancestraux du Paris d’antan. Il suffit de s’imprégner du lieu. Cela suffirait un minimum à casser les préjugés pitoyables qui circulent dans notre dos, si ceux qui les véhiculent voulaient simplement se donner la peine de mettre un pied devant l’autre. Mais c’est tellement plus facile de se placer du côté des donneurs de leçon, plutôt que de se remettre en question. Démolir plus que construire. Chacun son camp donc.

Itineraire

Arrivée sur l’Opéra :

Opéra

Puis retour à la gare du Nord :

Gare du Nord

De notre côté, nous n’avons pas eu le temps de faire une session shopping, préférant faire le plein de culture. Toujours autant nécessaire pour lutter au quotidien.

 

Pour ceux qui sont également intéressés à nourrir leur esprit plus qu’à vider leur porte-feuille, voici le résumé de nos visites parisiennes, dans le centre ou en région parisienne (sorti de la tour Eiffel et du Moulin Rouge de Pigalle il y a 2-3 autres petits trucs à voir – SCOOP !!):

– le quartier si authentique de Montmartre et la basilique du Sacré-Cœur, la place du Tertre et ses artistes (Amélie Poulain si tu nous regardes !)

– l’île de la cité – Notre-Dame, la conciergerie, l’hôtel de ville

– la Place de l’Étoile avec l’arc de triomphe, l’avenue des Champs-Élysées (coucou Jo !), grand palais, petit palais, pont Alexandre III, les Invalides, le champs de Mars, la tour Eiffel (ah ben enfin là-voilà ! Attention alerte attrape-touristes niveau 3, faut ce qu’il faut !), le Trocadéro.

– la place de la Concorde avec son obélisque ramené d’Égypte, le jardin des Tuileries donnant sur le musée du Louvre (compter une semaine non-stop pour tout voir – MI-NI-MUM !! avec baskets aux pieds), la place Vendôme (heum, no comment)

– le jardin des plantes, le quartier latin, Panthéon, le jardin du Luxembourg

– le château de Versailles (côté jardin et intérieur)

– le château de Chantilly (attention encore : pas très bon pour la ligne)

– la cité de la Villette (histoire de se rappeler que 1+1 font 2)

Eurodisney parc Astérix and co en périphérie une fois que notre cerveau est sur le point d’exploser. Auvers-sur-Oise pour les plus artistes d’entre vous.

Auvers-sur-Oise

Pour plus d’info, n’hésitez pas à cliquer ici ou là sur le blog, ou même, soyons fou, sur in-ter-net.

Bref, pour tous ceux qui étaient plus occupés à fixer les cases à cocher en cours d’histoire ou de géo ca devrait remettre un tout petit peu à niveau, mais ne vous attendez pas à des miracles non plus, Paris ne s’est pas fait en un jour !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 73 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :