3 août 2014

Des nouvelles de la fée crochète

par rooibos

Il manquait encore à la fée crochète à réaliser un châle, classique des classiques au crochet. DROPS en propose plusieurs modèles, mon choix s’est porté sur le tranquility en Baby Alpaca Silk, parfait pour les journées d’été un peu plus fraîches. En mode douceur et réconfort

Tranquility_DROPS_2014

Car la fée crochète remonte la pente, doucement, sûrement, pour ne pas reglisser surtout. Ce ne sont pas les peaux de banane qui manquent malheureusement. La fée crochète va, mieux … elle s’accroche la petite. Little by little. Schritt für Schritt. Petit à petit.

plus_fort_072014

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 juillet 2014

Sirop de sureau et vin de sureau home made

par rooibos

Lors de promenades à vélo dans la campagne environnante, nous passons à côté de plants de sureau, arbustes à fleurs blanches qui fleurissent autour de fin mai – début juin. Après discussion avec des collègues, nous nous sommes lancés dans la préparation de sirop de sureau, à partir des fleurs. Lorsque le temps passe au très beau et très chaud, quelques feuilles de menthe dans un sirop de sureau font une boisson très fraîche et désaltérante.

Sirop de sureau 062014

Et pour les apéritifs, une variante légèrement alcoolisée à partir de vin blanc ou rosé existe aussi. Un bon parfum sucré de sureau vous rappellera alors les promenades à vélo dans la campagne (bavaroise ou non …).

Vin de sureau 062014

Viel Spaß!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags: ,
18 mai 2014

Bayern is(s)t so – en Bavière on mange (est) comme ça !

par rooibos

De nouveau ces dernières semaines une campagne de publicité pour une marque bavaroise cette fois-ci a attiré mon attention en attendant sur le quai de S-Bahn. Rien de très glamour à la base, mais plutôt bien tourné pour aller dans cette direction justement. En gros c’est l’équivalent de notre Maille ou Amora français mais version bavaroise – et oui ici la saucisse est une institution, et pas de saucisse sans moutarde ! Surtout que la Weißwurst bavaroise a sa moutarde version sucrée (les bavarois ne font décidément rien comme les autres, eux non plus !). Traditionnellement elle se mange par paire au petit-déjeuner, mais personnellement je la préfère au repas de midi, sans süßes Senf d’ailleurs !

Develey_2014_3Dirndl

À l’occasion des 160 ans de sa recette de moutarde sucrée, la marque nous présente Johanna, la fille spirituelle du fondateur Johann Conrad Develey, et 2 de ses copines en Dirndl (robe traditionnelle bavaroise). Par son slogan “süß & scharf” – sucrée et forte – représentant les 2 types de moutarde que le groupe fabrique, c’est aussi Johanna que l’on apprend à connaître petit à petit. En effet, d’autres publicités de la même campagne nous la montrent d’humeur printanière allongée sur l’herbe, romantique ou encore wild – sauvage, et prête à attaquer avec ses bois de cerfs bien acérés ! Le bavarois qui aurait la mauvaise idée d’arriver avec ses gros sabots n’aura qu’à bien se tenir … Johanna ne se laissera pas faire !

Develey_2014_Gras

Develey_2014_Herz

Develey_2014_wild

On peut voir cette campagne publicitaire dans toute la Bavière sur les quais de gare de S-Bahn ou aux arrêts de U-Bahn à Munich et Nuremberg. La Grill-Saison peut démarrer, le beau temps revient d’ailleurs, faites chauffer les barbecues !

Notre bonne copine Johanna devrait nous donner régulièrement de ses nouvelles, puisqu’elle représente désormais la marque, la rendant plus proche de la jeune clientèle qui devrait apprécier sa créativité, sa modernité, son charme, d’autant plus que la petite effrontée est attachée à ses racines bavaroises – une vrai épicurienne qui aime le goût du vrai et de la qualité.

Une touche d’humour et un décalage qui pourrait laisser à penser que l’inspiration d’origine française n’a pas servi qu’à la mise au point de leur recette de moutarde sucrée !

 

- billet non sponsorisé -

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 avril 2014

Un week-end chez Maurice

par rooibos

à Lille* (chez les Ch’tis, en référence sûrement à notre période valenciennoise).

Lorsque définitivement le temps paraît trop long, que la prochaine étape tarde à arriver, que l’on aimerait déposer les armes, on prend une pause, on part au bout du monde, à des milliers de kilomètres de là. On y retrouve d’autres Français qui se sentent probablement tout autant expatriés que nous alors qu’ils n’ont pas quitté la France eux. Alors on se dit qu’on a fait fait le bon choix, même si on le savait déjà, même si sur d’autres plans ça ne se passe pas comme on l’aurait souhaité. On reprend des forces, on reprend la route et puis déjà on manque de patience à nouveau. Dans ces cas-là c’est bien de savoir que d’autres prennent le relais et rament à notre place … Jusqu’à ce qu’on reprenne notre tour. Bientôt le gîte d’étape pourra nous accueillir, enfin.

Maurice2014

5 ans après les Seychelles, nous-voici cette année à l’île Maurice, pour Pâques. L’année dernière nous étions à Strasbourg pour le retour des cloches. L’île Maurice ne fait pas penser à Strasbourg au premier abord, et pourtant c’est aussi un mélange de différentes cultures, et parmi les touristes, une majorité de Français mais aussi pas mal d’Allemands et le reste parlant anglais, puisque les Mauriciens ont comme langues officielles le français et l’anglais. Un modèle de tolérance, une culture française très présente qui fait oublier tous ces kilomètres de distance. “Ici c’est Paradis” comme nous a répété notre guide lors de notre excursion dans le sud-ouest de l’île. Seulement même au paradis il y a des requins (bleus).

*attention, le week-end à MauriceMauritius – n’est possible qu’au départ de son île sœur située à 170 km au sud-ouest, la Réunion, d’Europe compter une bonne dizaine d’heures de vol (8880 km de Munich) !

Après le week-end chez DD fin 2011, nous continuons le tour de famille avec Maurice cette année. Parfois il faut s’y mettre à plusieurs pour faire des blagues bien nases, mais c’est bien celles-là qui font le plus rigoler ! D’autant plus lorsque notre französische Stammtisch – repas entre Français – du mercredi midi (le jour des enfants en France) se fait remarquer par notre bonne humeur contagieuse à la cantine, décompression totale assurée … Le Français est contestataire, farceur et bon vivant il paraît – du monde pour confirmer ou infirmer ??

 

- billet n°100 -

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 mars 2014

Tout chaud sorti du four

par rooibos

Retour aux sources au début de l’année 2013, ne sachant pas encore tout ce que l’année allait nous réserver comme surprises. Après de longues réflexions, notre choix s’est porté sur ce robot pétrisseur Kitchen Aid Artisan, qui promet de nous accompagner fidèlement au fil des années.

Puis restait à se décider sur la couleur, la Kitchen Aid Artisan existe dans un nombre infini de couleurs toutes plus tentantes les unes que les autres, mais puisqu’elle est faite pour durer (on le remarque lorsqu’on doit l’installer à la place qu’elle ne quittera qu’en cas de déménagement – elle fait son poids !), nous sommes restés dans le classique avec un jaune vanille, rappelant de nombreuses matières premières indispensables à son utilisation …

KitchenAid 2013

Nous avons au cours de l’année passée expérimenté côté boulangerie, les recettes du pain d’épeautre (Dinkel) au levain (issue du magnifique et très complet livre de recette offert en retour de l’enregistrement du robot), de la pâte à pizza, de la pâte à tarte flambée (Flammküche) et côté pâtisserie l’agneau de Pâques (Osterlamm), les roulés à la cannelle suédois (Zimtschnecken) et tout récemment les bugnes.

Parfois la madeleine de Proust prend plutôt la forme d’un simple pain, avec la bonne odeur de pâte levée.

Transition toute trouvée pour vous présenter la 2° photo-indice d’un prochain billet à destination de …?

où allons-nous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags: ,
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: